Peu de républicains sont apparus dans les grands talk-shows du dimanche pour défendre l’ancien président. Ceux qui l’ont fait ont indiqué qu’ils préféreraient parler de presque n’importe quoi d’autre.