Skip to content

Les prix de l'essence baissent pour le troisième mois consécutif, mais le coût du remplissage d'une voiture familiale est encore trop élevé, selon des experts en automobile

  • Les prix du carburant ont baissé pour le troisième mois consécutif avec une moyenne de 126,42p le litre
  • Le carburant le moins cher est en vente chez Asda, qui facture 121,65 p pour le sans plomb.
  • Simon Williams, de RAC, a déclaré que les réductions de prix étaient "clairement une bonne nouvelle pour le conducteur"

Les prix du carburant ont baissé pour le troisième mois consécutif, le prix moyen du sans plomb ayant atteint 126,42 pence le litre.

Cela se compare à 129,15p début août et ramène le coût de remplissage du réservoir de 55 litres d'une voiture familiale à 69,53 £, le plus bas depuis mars, selon RAC.

La même enquête montre que le diesel est passé de 132,04 à 130,49 litres le litre au cours de la même période.

Les prix de l'essence baissent pour le troisième mois consécutif, mais le coût du remplissage d'une voiture familiale est encore trop élevé

Les prix du carburant ont baissé pour le troisième mois consécutif, le prix moyen du sans plomb ayant baissé à 126,42 p le litre (image de la réserve)

Le carburant le moins cher est en vente chez Asda, qui facture 121,65 pence pour le sans plomb et 125,14 pence pour le diesel. Tesco vient en deuxième position avec des prix de 123,09 et 126,68 p.

Simon Williams, de RAC, a déclaré que les baisses de prix étaient "clairement une bonne nouvelle pour les conducteurs … mais c'est décevant, ils n'ont pas baissé davantage".

Avec un baril de pétrole brut à 60 dollars le baril et une livre à la hausse à 1,29 dollar contre un dollar, le carburant était encore trop cher, a-t-il déclaré.

Dans le même temps, les stations-service d’autoroutes ont été vivement critiquées pour avoir facturé entre 19 et 29 pence le litre de plus que la moyenne aux stations-service locales, soit 16 £ au prix d’un réservoir plein.

Des groupes d'automobilistes ont qualifié la différence de "honte nationale" et ont déclaré que le ministère des Transports n'avait pas tenu sa promesse de mettre un terme à l'exploitation des automobilistes.

Publicité

Heliabrine Monaco

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *