Skip to content

Plus de 100 femmes à la BBC, dont les présentatrices Naga Munchetty, Louise Minchin et Sarah Montague, ont déposé une plainte pour égalité de salaire contre le radiodiffuseur, selon des documents juridiques.

La liste des noms a été publiée dans des documents déposés à titre de preuve par le tribunal du travail de Samira Ahmed, animatrice de l'Union nationale des journalistes pour Newswatch.

Ahmed a entamé des poursuites contre la BBC en faveur de l'égalité de rémunération, affirmant qu'elle était sous-payée par rapport à Jeremy Vine pour son travail dans des programmes télévisés similaires.

Les femmes figurant sur la liste du NUJ, datée de décembre 2017, estimaient "avoir reçu moins de salaire et d'autres conditions moins favorables dans leurs contrats par rapport aux hommes effectuant le même travail ou un travail équivalent à la BBC".

Les présentatrices de la BBC, Naga Munchetty et Sarah Montague, nommées parmi les 121 femmes qui ont lancé des plaintes de paye

Les présentatrices de la BBC, Naga Munchetty et Sarah Montague, nommées parmi les 121 femmes qui ont lancé des plaintes de paye

Plus de 100 femmes à la BBC, notamment les présentatrices Naga Munchetty (à gauche) et Louise Minchin (à droite) ont déposé une plainte contre leur salaire contre la BBC

Les présentatrices de la BBC, Naga Munchetty et Sarah Montague, nommées parmi les 121 femmes qui ont lancé des plaintes de paye

Samira Ahmed (photo du centre) arrive aujourd'hui devant le tribunal du travail du centre de Londres avec Carrie Gracie, ancienne rédactrice en chef de BBC China

Les présentatrices de la BBC, Naga Munchetty et Sarah Montague, nommées parmi les 121 femmes qui ont lancé des plaintes de paye

Ahmed a été flanqué d'un certain nombre de partisans alors qu'elle se rendait au tribunal du travail aujourd'hui.

Les plaignants comprenaient Munchetty et Minchin, tous deux présentateurs de BBC Breakfast, aux côtés de Sarah Montague, de Radio 4, et Joanna Gosling, présentatrice de BBC News, dans le Daily Telegraph.

Montague a précédemment déclaré qu'elle était "incandescente avec colère" après avoir appris qu'elle recevait 133 000 £ alors que son co-animateur de l'émission Radio 4 Today, John Humphrys, gagnait jusqu'à 649 999 £.

Gosling a été payé un peu plus de 100 000 £ avant la publication de la liste, mais a découvert par la suite que les diffuseurs masculins des mêmes programmes gagnaient 150 000 £ pour une semaine de quatre jours.

Les présentatrices de la BBC, Naga Munchetty et Sarah Montague, nommées parmi les 121 femmes qui ont lancé des plaintes de paye

Les présentatrices de la BBC, Naga Munchetty et Sarah Montague, nommées parmi les 121 femmes qui ont lancé des plaintes de paye

Parmi les autres personnes figurant sur la liste du Syndicat national des journalistes, on peut citer Sarah Montague (à gauche), animatrice de BBC Radio 4, et Joanna Gosling (à droite), animatrice de BBC News.

Les présentatrices de la BBC, Naga Munchetty et Sarah Montague, nommées parmi les 121 femmes qui ont lancé des plaintes de paye

L'animatrice de Radio Five Live, Rachael Burden (photo), est également incluse, aux côtés d'Orla Guerin, correspondante étrangère primée et de Jane Hill de la chaîne BBC News.

Rachael Burden, la coanimatrice du petit-déjeuner de Radio 5 Live, Joanna Gosling, la présentatrice de BBC News, Orla Guerin, la correspondante étrangère primée et Jane Hill.

Dans son témoignage, Michelle Stanistreet, secrétaire générale de l'organisation, a déclaré: "En décembre 2017, le NUJ a déposé un grief collectif auprès de la BBC au nom des 121 membres" et a ordonné au tribunal de consulter la liste des noms.

La liste de NUJ comprend 121 présentateurs, journalistes, rédacteurs en chef et producteurs, allant des noms de famille aux employés des coulisses. Leurs emplois couvrent BBC News, le World Service, Radio 3 et Radio 4.

On ignore combien de femmes figurant sur la liste du NUJ ont réglé leurs griefs. Dans son témoignage devant le tribunal, la BBC a déclaré que 36 augmentations avaient été accordées sur la base de l'égalité de rémunération, "principalement mais pas exclusivement aux femmes".

Les présentatrices de la BBC, Naga Munchetty et Sarah Montague, nommées parmi les 121 femmes qui ont lancé des plaintes de paye

Les présentatrices de la BBC, Naga Munchetty et Sarah Montague, nommées parmi les 121 femmes qui ont lancé des plaintes de paye

La présentatrice de la BBC, Samira Ahmed (à gauche, photographiée aujourd'hui à son arrivée au tribunal), a déclaré qu'elle était désolée que Jeremy Vine (à droite) ait été "entraînée" dans sa revendication d'égalité de rémunération alors qu'elle poursuivait près de 700 000 £ de la société.

Ahmed, qui était accompagné de Munchetty lors de son premier jour au tribunal de Holborn, dans le centre de Londres, poursuit la BBC en justice pour l'avoir payée «un sixième» de ce que Vine a gagné en présentant Points Of View, un programme qu'elle considère comme similaire à Newswatch. .

Ahmed, le premier présentateur de la BBC à amener la société devant un tribunal depuis l'entrée en guerre de l'égalité des rémunérations à l'été 2017, réclame 693 000 £ d'arriérés de salaire.

La BBC n'est pas d'accord sur le fait que les émissions et les présentateurs sont comparables et soutient que la plainte devrait être rejetée, car l'émission qu'elle présente n'est pas aussi populaire.

Lors de son témoignage d'hier, Ahmed a déclaré qu'elle était «incroyablement reconnaissante» à Vine, estimant que sa plainte en matière d'égalité de salaire avait entraîné une réduction de son salaire. Elle s'est excusée pour avoir «traîné» son nom dans la procédure.

Les présentatrices de la BBC, Naga Munchetty et Sarah Montague, nommées parmi les 121 femmes qui ont lancé des plaintes de paye

Mme Ahmed (à droite) a été acclamée par une foule de partisans alors qu'elle se présentait pour son tribunal d'écart de rémunération entre hommes et femmes, flanquée de nombreux collègues, dont Naga Munchetty (à gauche) lundi.

Le salaire de Vine pour Points Of View avait été réduit de plus de moitié en 2018 – l'année où il avait quitté la série – et les chefs de la BBC craignaient de le "contrarier" s'il le baissait davantage.

La BBC a déclaré que ses honoraires avaient été renégociés de 3 000 £ à 1 300 £ par épisode, en raison de la réduction du budget du programme et du réexamen du format.

Ahmed a déclaré qu'elle avait déjà soulevé la question de la paye verbalement avant octobre 2017, lorsque son premier e-mail aux chefs de la BBC avait affirmé que Vine était son comparateur de paye.

«J'étais en contact avec Jeremy et je lui ai envoyé un message à ce moment-là», a-t-elle déclaré au tribunal.

«Je lui ai dit que j'avais un problème d'équité salariale et je sais qu'en vertu de la loi, vous pouvez demander à un collègue (son salaire) s'il y a un problème de salaire.

«Il ne m'a pas répondu avant sept mois. Nous avons eu une conversation téléphonique et il a expliqué que c'était très délicat, car les négociations salariales étaient en cours lorsque je l'ai contacté.

"Il a dit qu'il était conscient qu'il y avait un lien."

Ahmed a déclaré jeudi au tribunal que lors de sa "conversation personnelle" avec Vine, il avait déclaré que la situation n'était pas "équitable" et qu'il "semblait reconnaître que le salaire était gênant".

Au cours de l'audience, Rachel Crasnow, de la BBC, a demandé à Ahmed pourquoi elle n'avait pas inclus l'appel téléphonique avec Vine dans sa déclaration écrite.

"J'espérais que nous n'aurions pas à comparaître devant un tribunal", a-t-elle répondu, ajoutant: "Mon problème est avec la BBC, pas avec Jeremy Vine.

«Je lui suis extrêmement reconnaissant en tant que collègue. Je ne veux pas que ce soit à propos de lui et je suis désolé que son nom y soit entraîné.

L'équipe juridique de la BBC a déclaré qu'Ahmed avait reçu le même salaire que son prédécesseur, Ray Snoddy, qu'ils comparent à son comparateur de rémunération, et que les remplaçants masculins étaient légèrement moins payés.

Mais Ahmed affirme qu'elle aurait dû être mieux payée que Snoddy, prétendant être un "diffuseur beaucoup plus expérimenté".

L'équipe juridique de la BBC affirme également que les honoraires de Vine ont été mis en place lors d'une négociation commerciale, dans un contexte où son prédécesseur, Terry Wogan, recevait 3 500 £ par épisode.

Un certain nombre de chefs de la BBC devraient témoigner devant le tribunal du travail du centre de Londres dans le cadre de cette affaire.

La plainte d'Ahmed concerne le paiement de 440 £ par épisode pour Newswatch, une critique menée par le public sur la couverture de BBC News.

Elle sollicite une demande de remboursement de 693 245 £ entre novembre 2012 et février 2019 sur la base d'une moyenne de 40 programmes par an sur les deux canaux.

La présentatrice avait précédemment obtenu un accord avec la BBC pour qu’elle reçoive la totalité de son salaire, avec ses homologues masculins, pour son travail sur Front Row et Night Waves sur Radio 4 sur Radio 4.

L'affaire continue.

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *