Les préoccupations en matière de protection des données augmentent avec 26 millions d'actions d'ADN partagées avec des entreprises ancestrales

0 78

Plus de 26 millions de personnes – plus que l'Australie – ont partagé l'ADN avec l'une des quatre principales bases de données ancestrales et de santé, permettant aux chercheurs d'extrapoler des données sur presque tous les Américains, créant de graves problèmes de confidentialité, selon le MIT Technology Review ,

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More