Skip to content

Les responsables de l'Union européenne et du Royaume-Uni ont annulé mardi la deuxième série de pourparlers visant à conclure un accord commercial, en raison de préoccupations liées aux coronavirus.

Les deux parties ont imposé une interdiction de voyager de 30 jours. Le principal négociateur britannique du Brexit, David Frost, et son homologue de l'UE, Michel Barnier, devaient se rencontrer aujourd'hui.

"À la lumière des dernières directives sur le coronavirus, nous ne convoquerons pas officiellement les volets de négociation demain", a déclaré le gouvernement britannique dans un communiqué.

«Les deux parties restent pleinement attachées aux négociations et nous restons en contact régulier avec la Commission européenne pour envisager d'autres moyens de poursuivre les discussions, notamment en envisageant la possibilité de visioconférences ou de téléconférences, et en explorant la flexibilité de la structure dans les semaines à venir» , a-t-il ajouté.

Mardi, le gouvernement britannique a annoncé un ensemble de garanties de prêt de 400 milliards d'euros pour aider les entreprises à survivre aux retombées économiques de la pandémie.

Le Premier ministre Boris Johnson a déclaré à plusieurs reprises que la période de transition post-Brexit, qui devait se terminer le 31 décembre, ne serait pas prolongée, même si les responsables de l'UE ont averti que le délai était presque impossible pour conclure un accord.

"Nous prévoyons de partager un projet d'ALE (accord de libre-échange) avec les projets de textes juridiques d'un certain nombre d'accords autonomes dans un avenir proche, comme prévu", a déclaré le Royaume-Uni.

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *