Skip to content

L’UE et le Royaume-Uni ont temporairement suspendu leurs négociations en personne après le Brexit, après qu’un membre du négociateur en chef du bloc sur le Brexit, l’équipe personnelle de Michel Barnier, ait été testé positif au COVID-19.

Les deux parties se rencontrent à Bruxelles depuis lundi, dans le but de conclure un accord commercial avant l’expiration du délai à la fin de l’année, car elles doivent encore surmonter leurs différences dans des domaines cruciaux, notamment la pêche, l’égalité des chances et la gouvernance. .

“L’une des négociations de mon équipe s’est avérée positive pour le COVID-19”, a écrit Barnier dans un message Twitter jeudi, ajoutant qu’avec le négociateur en chef du Royaume-Uni, ils avaient décidé de “suspendre les négociations à notre niveau pour une courte période.”

«Les équipes poursuivront leur travail dans le plein respect des lignes directrices», a ajouté le négociateur en chef de l’UE sur le Brexit.

Pour qu’un accord entre en vigueur, le Parlement européen doit lui donner son accord. L’UE a fréquemment averti que ses législateurs auraient besoin d’un certain temps pour traiter tout accord avant de le ratifier lors de leur session plénière, prévue pour la mi-décembre.

Plus tôt dans la semaine, le ministre irlandais des Affaires étrangères et de la Défense, Simon Coveney, a déclaré que les négociateurs pourraient prendre jusqu’à deux semaines de plus pour surmonter leurs différends.