NAIROBI, Kenya (AP) – Les pourparlers de paix entre les parties belligérantes sur le conflit du Tigré en Éthiopie ont été prolongés jusqu’à lundi.

Un responsable au fait des arrangements pour les pourparlers confirme que les discussions se poursuivent en Afrique du Sud entre le gouvernement fédéral éthiopien et des représentants de la région du nord du Tigré.

Les pourparlers menés par l’Union africaine visent à mettre fin aux hostilités dans une guerre qui, selon les États-Unis, a tué jusqu’à des centaines de milliers de personnes, une estimation faite par certains universitaires et agents de santé.

Les premiers pourparlers de paix officiels ont commencé la semaine dernière et le gouvernement sud-africain a annoncé qu’ils se termineraient dimanche. Les représentants des parties belligérantes n’ont pas répondu aux questions.

L’Érythrée voisine, dont les forces combattent aux côtés des éthiopiennes, n’est pas partie aux pourparlers, et il n’est pas clair si le pays profondément répressif respectera tout accord conclu. Des témoins ont déclaré à l’AP que les Érythréens tuaient des civils même après le début des pourparlers.

Cara Anna, l’Associated Press