Skip to content
Les «pixels espions» sont désormais endémiques dans les e-mails marketing et peuvent indiquer aux entreprises quand et où vous les avez ouverts

En vertu de la loi sur la protection des données, les entreprises doivent informer leurs clients de l’utilisation de ce type de technologie. La plupart des entreprises contactées par le Telegraph ont déclaré qu’elles le faisaient dans leurs politiques de confidentialité.

Mais Pat Walshe, de Privacy Matters, a déclaré à la BBC: «Le simple fait de placer quelque chose dans un avis de confidentialité n’est pas un consentement, et ce n’est guère transparent.

«Le fait que le suivi aura lieu et ce que cela implique devrait être mis en face de l’utilisateur et impliquer son acceptation.

«La loi est suffisamment claire, ce dont nous avons besoin, c’est de l’application de la réglementation. Ce n’est pas parce que cette pratique est répandue qu’elle est correcte et acceptable.

Un porte-parole du bureau du commissaire à l’information, qui réglemente la protection des données, a déclaré: «En vertu des lois sur la protection des données, les organisations peuvent utiliser des cookies et des technologies similaires à condition qu’elles informent les gens de leur utilisation et, le cas échéant, leur donnent le choix.

«Les organisations doivent également utiliser les informations des personnes de manière équitable, transparente et sécurisée. «Si quelqu’un est préoccupé par la manière dont ses données sont traitées, il doit d’abord contacter les organisations. S’ils ne sont pas satisfaits, ils peuvent déposer une plainte auprès de l’ICO. »

British Airways, TalkTalk, Vodafone, Sainsbury’s, Tesco, HSBC, Marks & Spencer, Asos et Unilever et parmi les entreprises utilisant cette technologie, selon la BBC.

Le Telegraph a contacté toutes ces entreprises. Rien n’indique que l’utilisation de la technologie de suivi des e-mails constitue une violation de la loi sur la protection des données.

Un porte-parole de TalkTalk a déclaré: « Comme cela est courant dans notre secteur et dans d’autres, nous suivons les performances de différents types de communications pour comprendre ce que nos clients préfèrent. Nous ne partageons pas ces données en externe. »

Un porte-parole de British Airways a déclaré: «Nous prenons les données clients très au sérieux et utilisons une approche standard intersectorielle qui nous permet de comprendre l’efficacité de nos communications clients.»

Sainsbury’s et Tesco ont déclaré qu’ils expliquaient aux clients ce qu’impliquait l’inscription aux e-mails marketing dans leurs politiques de confidentialité.