Les pays de l’UE conviennent de reconnaître mutuellement les tests antigéniques rapides

Le comité de sécurité sanitaire de l’UE s’est mis d’accord jeudi sur une liste de tests antigéniques rapides, qui seront mutuellement reconnus par les États membres, ainsi que sur un ensemble normalisé commun de données à inclure dans les certificats de résultat des tests COVID-19.

«La liste commune des tests antigéniques rapides sera régulièrement revue par les États membres dans le cadre des réunions du comité de sécurité sanitaire et, si nécessaire, mise à jour en fonction des nouveaux résultats d’études de validation indépendantes devenant disponibles et de nouveaux tests entrant sur les marchés, lit-on une déclaration par le comité de sécurité sanitaire de l’UE.

Commentant l’accord, la chef de la santé du bloc, Stella Kyriakides a déclaré que «c’est essentiel, en particulier dans le contexte des voyages. Nos citoyens ont besoin de clarté et de prévisibilité. »

Cette décision faisait suite à une recommandation du Conseil le 21 janvier, au cours de laquelle les chefs d’État et de gouvernement de l’UE ont établi un cadre commun pour l’utilisation de tests antigéniques rapides et la reconnaissance mutuelle.

La recommandation, adoptée lors d’un sommet informel sur la coordination des coronavirus, comprenait une liste commune de tests antigéniques rapides COVID-19 jugés appropriés à l’utilisation, une sélection de tests antigéniques rapides dont les États membres reconnaîtront mutuellement les résultats des tests de santé publique. mesures et un ensemble normalisé commun de données à inclure dans les certificats de résultat des tests COVID-19, qui faciliteront la reconnaissance mutuelle des tests antigéniques rapides.