Skip to content

Les passagers en grève bloqués peuvent réclamer les frais d'hôtel, confirme le South Western Railway

TLes grèves ont commencé après la rupture des discussions entre RMT et SWR la semaine dernière sur la question de savoir si des gardes humains devaient ouvrir et fermer les portes des trains.

Au début de la grève, les passagers se sont plaints de wagons «dangereusement surpeuplés» et de «mêlées» alors que les navetteurs avaient du mal à monter dans les trains.

Une passagère, Rachel Lonergan, a tweeté SWR pour dire: "Le train dans lequel j'étais était ce matin était dangereusement surchargé de passagers payants qui se sentaient très mal."

Un autre responsable informatique, Karl Lawson, qui attend une opération de remplacement du genou, a expliqué qu’il devait apporter un fauteuil pliant pour faciliter ses déplacements.

Le joueur de 59 ans de Basingstoke a déclaré: «Cela a été très difficile. J'ai besoin d'un remplacement du genou et je ne peux pas rester plus d'une demi-heure.

"Je devais apporter ma propre chaise même si je payais pour une place. Je l'utilisais sur le quai et dans le train.

"C'est une mêlée de monter dans le train. La politesse n'existe pas. On nous a dit qu'il y aurait des files d'attente, mais tout le monde se battait pour monter dans le train."

D'autres passagers ont également demandé sur les médias sociaux s'ils seraient éligibles à un remboursement sur leurs abonnements de saison pendant la grève.

Lors des débrayages précédents, par exemple sur les lignes Northern Rail, les passagers ont pu réclamer le tarif correspondant à une journée de tarifs s’ils ne voyageaient pas à cause de la grève.

SWR a déclaré que tout détenteur d'abonnement saisonnier souhaitant faire une réclamation devrait contacter son service clientèle et que ces réclamations seraient également «examinées individuellement».

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *