Dernières Nouvelles | News 24

Les participants au « sommet pour la paix » de Zelensky doivent enregistrer leur smartphone – médias — RT World News

L’événement à venir se transforme en « camp de concentration numérique », a déclaré la porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères, Maria Zakharova.

Le prochain « sommet pour la paix » en Ukraine, organisé par la Suisse, comportera l’enregistrement obligatoire des smartphones et autres gadgets numériques pour les participants, a rapporté samedi l’agence TASS, citant plusieurs sources invitées à l’événement.

Les personnes invitées à la conférence ont déjà reçu un formulaire spécial pour lister leurs gadgets, selon le rapport. La mesure vise vraisemblablement principalement à prévenir d’éventuelles fuites vers les médias.

Contactée par TASS, la porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères, Maria Zakharova, a déclaré que cette mesure n’était guère surprenante.

« Les démocraties libérales aboutissent toujours à un camp de concentration numérique – tout ce que décrit [George] « Orwell, » Zakharova a déclaré.

Plus tôt cette semaine, un autre rapport du média russe Octagon suggérait que les organisateurs de la conférence avaient choisi de restreindre fortement la présence des médias au sommet, interdisant ainsi aux journalistes des États post-soviétiques d’y assister. Le nombre d’accréditations était limité à 500, les organisateurs citant apparemment « limites d’espace » et « exigences de sécurité » comme motif de leur décision.





La conférence se tiendra les 15 et 16 juin au Burgenstock Resort près de Lucerne, avec plus de 160 pays invités. La représentation réelle reste cependant encore floue, plusieurs invités ayant apparemment choisi d’envoyer uniquement des fonctionnaires mineurs ou de l’ignorer complètement. Cette semaine, Pékin a déclaré qu’il n’enverrait pas de délégation au motif que la Russie et l’Ukraine doivent être présentes à tout pourparler de paix.

La Russie a été exclue de la conférence, l’Ukrainien Vladimir Zelensky arguant que Moscou ne devait pas être présente car elle pourrait influencer d’autres pays et détourner l’agenda de Kiev. L’événement devrait tourner autour du soi-disant plan de paix de Zelensky, qui envisage effectivement la capitulation de la Russie.

Moscou rejette ce projet depuis longtemps, le qualifiant de « absurde » et « détaché de la réalité ». La semaine dernière, le président russe Vladimir Poutine a laissé entendre que le sommet visait, entre autres choses, à soutenir Zelensky après l’expiration de son mandat présidentiel.

«Je pense que l’un des objectifs de cette conférence pour la communauté occidentale, qui soutient le régime actuel de Kiev, est de confirmer la légitimité de l’actuel chef de l’Etat, même s’il n’est plus valide.» Poutine a déclaré.

Vous pouvez partager cette histoire sur les réseaux sociaux :

Lien source