Les non vaccinés sont « indécents » et « doivent en supporter les conséquences », prévient la légende allemande

Rudi Voller a remporté la Coupe du monde 1990 avec Die Mannschaft et a également atteint la finale du tournoi phare de la Fifa en tant que joueur en 1986 et manager en 2002.

Le directeur sportif du Bayer Leverkusen n’est pas impressionné par la saga des vaccins au club rival du Bayern Munich, où les cas positifs de Covid et la réticence au vaccin ont fait manquer au club plusieurs grandes stars.

Ce week-end, quatre joueurs – Serge Gnabry, Jamal Musiala, Eric-Maxim Choupo-Moting et Michael Cuisance – ont rejoint la personnalité au franc-parler Joshua Kimmich, qui a confirmé qu’il n’était pas vacciné, en quarantaine.

Cela aurait conduit les Bavarois à prendre des mesures et à menacer de suspendre le salaire de ceux qui manquent des matchs en raison des protocoles de Covid, et Voller a surnommé ceux qui refusent de se faire vacciner « extrêmement indécent”.

« Chez nous, tout le monde n’était pas enthousiaste dès le départ. Convaincre tout le monde [to become vaccinated] n’est pas si facile », l’ancien attaquant a admis à Kicker.

« Nous en avons également eu deux, trois, quatre – ceux-là ont vu les choses différemment depuis un moment. »

Tous les joueurs et le personnel de son club sont désormais frappés par deux coups. « Fondamentalement, toute personne qui n’a aucune raison médicale de s’y opposer devrait se faire vacciner », insista Voller.

« Sinon, je trouve cela extrêmement indécent. C’est mon opinion personnel.

« Ces personnes doivent maintenant aussi en supporter les conséquences – je ne parle pas seulement du football, mais en général et pas de n’importe quel joueur X ou Y. J’espère qu’il y a encore un tournant.

Un Die Roten épuisé a perdu 2-1 à Augsbourg vendredi, les laissant à un point du Borussia Dortmund en tête de la Bundesliga après que l’équipe d’Erling Haaland ait gagné par le même score à domicile contre Stuttgart.

L’ancien chef du Bayern Karl-Heinz Rummenigge a déclaré à Sky : « Si ce qui est rapporté est correct, cela doit être compris comme un signe que l’association réagit maintenant. Parce qu’il doit réagir.

« Les revenus des téléspectateurs sont moindres en raison des restrictions d’accès, c’est une perte de revenus pour le club.

«Je sais de source fiable qu’il y a eu de nombreuses discussions sur le sujet avec les joueurs. Le résultat a été vu à Augsbourg. Si des joueurs importants manquent, cela affecte également le Bayern. »

Voir ce post sur Instagram

Une publication partagée par Rudi Völler (@officialrudi9)

Dans le même programme, l’ancien joueur de Liverpool Dietmar Hamann a déclaré qu’il « ne peut pas être que Kimmich continue de recevoir son salaire ».

Au milieu de la diffamation de Kimmich depuis qu’il a révélé son statut vaccinal et « préoccupations » en plus de se faire piquer, il a été estimé qu’il pourrait perdre environ 400 000 € (450 000 $) par semaine en salaire.

Le quatuor de joueurs aurait été envoyé dans les bureaux du Bayern jeudi matin.

Gnabry pourrait perdre environ 153 000 $, Musiala environ 109 000 $ et Choupo-Moting environ 78 000 $ par semaine.

Les joueurs auraient été informés qu’ils ne recevraient pas de salaire pour la semaine au cours de laquelle ils sont mis en quarantaine. Cuisance, qui gagnerait environ 36 000 $ par semaine, ne serait pas non plus vacciné.

Le Bayern, qui s’est déjà qualifié pour les huitièmes de finale, accueillera le Dynamo Kiev en Ligue des champions mardi, quand rien de moins qu’une victoire pour ses adversaires assurera l’élimination de l’équipe ukrainienne.

Barcelone et Benfica se battent également pour la deuxième place du groupe E.

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.

Comments