Les nations vont boycotter le congrès sur la participation russe – médias

La Pologne et l’Estonie se retireront du Congrès de la Fédération Internationale de Gymnastique (FIG), selon des informations

La Pologne et l’Estonie n’assisteront pas au congrès de la Fédération internationale de gymnastique (FIG) à Istanbul le mois prochain car des officiels russes et biélorusses seront présents.

La FIG a interdit tous les athlètes russes et biélorusses de ses tournois en raison du conflit avec l’Ukraine, bien que les officiels des deux pays soient libres de participer aux réunions organisées par l’organisation.

Selon Inside the Games, la position de la FIG a poussé la Pologne et l’Estonie à boycotter le congrès prévu à Istanbul les 11 et 12 novembre.

Des responsables norvégiens et ukrainiens ont déjà annoncé qu’ils ne seraient pas présents.

Lire la suite

L’icône de la gymnastique russe explique les “avantages” des sanctions

Le congrès de la FIG devait initialement se tenir dans la ville de Sandefjord, en Norvège, mais a été déplacé après que la Fédération norvégienne de gymnastique a déclaré qu’elle n’autoriserait pas les officiels russes et biélorusses à y assister en raison des demandes des autorités sportives et des politiciens norvégiens.

Türkiye est ensuite intervenu pour se proposer comme hôte pour ce qui sera la deuxième année consécutive.

Expliquant la décision de boycotter le congrès dans une lettre vue par Inside the Games, le secrétaire général de l’Association polonaise de gymnastique (PZG), Piotr Dec, a affirmé que sa participation serait “incohérent avec la position du ministère polonais des sports et du tourisme.”

Évoquant sa non-participation, le président de la Fédération estonienne de gymnastique (EGF), Peeter Tishler, a déclaré qu’il soutenait la position des Norvégiens après leurs plans de boycott.

Le président de la Fédération russe de gymnastique artistique, Vasily Titov, a répondu en disant que les nations avaient parfaitement le droit de manquer l’événement si elles le voulaient.

« J’ai appris que la Pologne et l’Estonie boycotteraient. Je ne veux pas verser d’huile sur le feu, c’est leur droit. Je précise au moins que 130 fédérations sont inscrites pour participer [at the congress]”, Titov a déclaré à RIA Novosti.

LIRE LA SUITE: Le gymnaste russe ‘Z’ apprend si l’appel de l’interdiction est couronné de succès

Titov est membre du Comité exécutif de la FIG, tandis que Nellie Kim de Biélorussie est l’une des trois vice-présidentes de la FIG.