Les militants raciaux préviennent que les projets de loi du gouvernement «  priveront  » les groupes ethniques minoritaires

Une coalition d’organisations de promotion de l’égalité a exhorté le gouvernement à «prendre des mesures significatives» pour lutter contre les disparités raciales à la suite de sa promesse annoncée dans le discours de la reine.

Le groupe, composé de Runnymede Trust, de l’Opération Black Vote et de la Race Equality Foundation, avertit les ministres que les plans obligatoires d’identification des électeurs menacent de «priver de manière disproportionnée» les électeurs noirs et des minorités ethniques, dont beaucoup n’ont pas de photo d’identité.

Cette législation est accompagnée de propositions récentes dans le projet de loi sur la police, les crimes, les peines et les tribunaux, qui comporte des implications profondément préoccupantes pour les personnes noires et les minorités ethniques, en particulier les groupes de voyageurs roms tsiganes, et aggravera les disparités dans le système de justice pénale, la coalition fait valoir.

«Si le gouvernement est vraiment résolu à lutter contre les inégalités raciales, il doit tenir compte des avertissements concernant les effets potentiellement préjudiciables que ce projet de loi aurait sur nos communautés», indique le communiqué. L’indépendant, lit.

«Après une année mouvementée qui a mis en lumière des injustices raciales flagrantes, exacerbées par la crise du Covid-19, de telles disparités ne peuvent être ignorées.

«Les inégalités raciales sont une question de vie ou de mort, et il est extrêmement important que des mesures détaillées et réfléchies soient prises pour lutter contre le racisme structurel et institutionnel au Royaume-Uni.»

Le groupe a ajouté: «Nous exhortons le gouvernement à prendre des mesures significatives qui vont au cœur des disparités raciales au Royaume-Uni, dont le résultat est une pauvreté disproportionnée et des obstacles à l’accès à un logement décent et à des soins de santé.

«Cette action comprend la lutte contre la discrimination raciale profondément enracinée dans l’emploi, le système de justice pénale, l’éducation et le système d’immigration, ainsi que des mesures visant à garantir l’égalité de jouissance des droits politiques, civils, sociaux et économiques.»

Cela vient après libertés civiles groupes, réformateurs électoraux et les hauts députés des deux côtés de la Chambre des communes ont condamné les projets visant à imposer aux électeurs de prouver leur identité avant de voter.

Downing Street a défendu cette décision comme une tentative de lutte contre la fraude électorale, mais l’ancien ministre conservateur David Davis a déclaré qu’il s’agissait d’une «solution illibérale à un problème inexistant».

Moins de la moitié des Noirs et des Asiatiques n’ont pas de pièce d’identité avec photo.

(Copyright 2019 The Associated Press. Tous droits réservés)

M. Davis a dit L’indépendant lundi: «C’est encore une autre approche inutile de la carte d’identité du gouvernement … Il n’y a aucune preuve que je sache qu’il y a un problème de fraude électorale dans les bureaux de vote.»

Les propres données du gouvernement montrent que les Blancs sont plus susceptibles de détenir une seule pièce d’identité avec photo, 76% d’entre eux détenant un permis de conduire complet.

En revanche, 38% des Asiatiques, 31% des personnes d’origine ethnique mixte et 48% des Noirs ne le font pas.

Selon les données les plus récentes de la Commission électorale, 595 cas de fraude électorale présumée ont fait l’objet d’une enquête de la police en 2019, dont seulement quatre ont abouti à une condamnation et deux personnes ont reçu un avertissement de la police.

Le chien de garde a conclu la même année que le Royaume-Uni avait «de faibles niveaux de fraude électorale avérée» et qu’il «ne restait aucune preuve de fraude électorale à grande échelle».

Pendant ce temps, le projet de loi sur la police contient un certain nombre de propositions qui, selon le gouvernement, auront un impact disproportionné sur les peuples noirs, asiatiques et des minorités ethniques dans les évaluations de l’égalité.

La coalition affirme qu’il est urgent d’offrir une vision positive qui non seulement utilise pleinement les lois d’égalité existantes, mais va plus loin pour inclure un véritable plan pour éliminer les disparités raciales dans les secteurs public et privé, soutenu par l’application de la réglementation.

La voie à suivre devrait inclure le non-respect du rapport largement contesté de la Commission sur les disparités raciales et ethniques, publié le mois dernier, suggèrent les signataires.

«Nous exhortons les ministres à aller au-delà des recommandations énoncées dans le rapport de la Commission sur les disparités raciales et ethniques.

«Nous sommes convaincus que ce rapport est radicalement en deçà des changements qui sont nécessaires de toute urgence pour concrétiser la vision de la société exposée dans le discours de la reine», peut-on lire dans le communiqué.

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.

Comments