Les mèmes « maléfiques » réimaginant tout ce qui est bon en tant que méchant, c’est pourquoi nous ne pouvons pas avoir de belles choses

Certains hommes veulent juste regarder le monde brûler, et voici la présentation de l’exposition A : les utilisateurs de médias sociaux ont collectivement mis au point un modèle de mème pour subvertir tout ce qui est bon dans le monde. Ces mèmes « maléfiques » refondent tout – de vos acteurs préférés aux musiciens en passant par les philosophes – dans leur version subvertie. Pour la plupart, le résultat semble légèrement déséquilibré ; dans de rares cas, c’est quelque peu sain. Les mèmes, fidèles au personnage, subvertissent la palette de couleurs des photos utilisées et les projeter dans des négatifs photo. Les événements réels – qu’il s’agisse des paroles de chansons de Taylor Swift, du discours entraînant de Martin Luther King ou même de Kanye interrompant le discours des VMA de Taylor – sont renversés pour donner lieu à un « mal » version. Par exemple, l’album  » Red  » de Taylor devient  » Blue « , le  » rêve  » de MLK devient un  » cauchemar « ,  » ce qui vous rend belle  » de One Direction devient  » ce qui vous rend laid « , pour n’en nommer que quelques-uns. ‘Evil BTS’ est devenu un concurrent difficile dans la tendance, avec cette version du célèbre groupe de K-pop tendance sur Twitter à un moment donné. Parmi les adversaires dignes de ce nom figuraient le diabolique Taylor Swift, le diabolique Kanye, le diabolique One Direction et d’innombrables autres mentions honorables. Découvrez quelques-uns des mèmes « maléfiques » les plus populaires ici.

Miley Cyrus s’est jetée dans la tendance des mèmes diaboliques.

La tendance maléfique du BTS sape vraiment l’âme. Peut-être que les êtres humains sont un groupe sadique, après tout.

Même Karl Marx n’a pas été épargné. ‘Le Manifeste Capitaliste’, ça vous tente ?

Selon la base de données de mèmes Internet « Know your meme », le modèle de macro d’image de « Evil x Be Like » a commencé en septembre de cette année, sur Facebook, mais a pris de l’ampleur sur iFunny à partir de début octobre. Selon le site Web, le premier mème maléfique de ce type était celui du célèbre discours «J’ai fait un rêve» de Martin Luther King. Il a été partagé sur la page Facebook Pains of Hell Wellness Clinic le 12 septembre de cette année. Il s’est propagé dans iFunny et Reddit. Maintenant, Twitter et Instagram ont adopté leurs propres versions comiquement déséquilibrées du mème. Certains diront que c’est pourquoi nous ne pouvons pas avoir de belles choses. La grâce salvatrice est que ces mèmes sont morbidement drôles et ont gardé de nombreux membres maléfiques engagés depuis un certain temps maintenant.

Lisez toutes les dernières nouvelles, les dernières nouvelles et les nouvelles sur le coronavirus ici. Suivez-nous sur Facebook, Twitter et Télégramme.

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.