Les manifestations de Covid continuent de secouer le premier pays d’Europe occidentale à réimposer le verrouillage partiel

Sept personnes ont été arrêtées après que de violents affrontements ont éclaté entre les forces de l’ordre et des manifestants anti-confinement à La Haye, siège de la Cour internationale de justice (CIJ), samedi.

Une vidéo partagée sur les réseaux sociaux montre des manifestants allumant des pétards qui déclenchent plusieurs incendies, faisant briller le ciel de la ville d’un rouge étrange.

Dans un autre clip, un groupe de manifestants est vu en train de renverser un poteau de circulation équipé d’une caméra de surveillance.

La police néerlandaise a signalé que cinq de ses officiers ont été blessés lors de l’affrontement avec les émeutiers. Un policier a été transporté à l’hôpital avec une blessure au genou et une commotion cérébrale. deux autres « a subi des dommages auditifs », tandis que deux autres ont été blessés aux mains.



Une manifestation contre le confinement qualifiée d'


LIRE LA SUITE: Une manifestation contre le confinement qualifiée d' »orgie de violence »

Les scènes chaotiques dans la troisième plus grande ville des Pays-Bas se sont déroulées un jour après qu’une manifestation contre la réimposition des restrictions de Covid-19 à Rotterdam a été entachée de violence. Plus de cinquante personnes ont été arrêtées à Rotterdam et trois ont été blessées après que la police a ouvert le feu dans le but d’apaiser les troubles. La police a affirmé plus tard que les agents étaient « obligé de tirer sur des cibles » pour se protéger. Les trois manifestants blessés sont toujours hospitalisés et leur état est inconnu.

Des manifestations ont balayé un certain nombre de villes néerlandaises après que les Pays-Bas sont devenus le premier pays d’Europe occidentale depuis l’été à entrer en confinement partiel la semaine dernière. Les tensions se sont encore accrues après que le gouvernement a interdit les feux d’artifice du Nouvel An et que le parlement néerlandais a soutenu l’introduction du système dit 2G, qui interdirait les non vaccinés et ceux qui ne se sont pas récemment remis du virus d’une longue liste de lieux publics s’il était introduit .

Vous pensez que vos amis seraient intéressés ? Partagez cette histoire !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *