SOFIA, Bulgarie (AP) – Le parlement bulgare a voté vendredi pour lever un veto qui bloquait depuis longtemps les négociations d’adhésion à l’Union européenne avec la Macédoine du Nord et l’Albanie, suscitant de nouveaux espoirs que le bloc puisse maintenant poursuivre ses plans d’expansion dans les Balkans occidentaux au milieu de la guerre de Russie en Ukraine.

La France, qui assure actuellement la présidence tournante de l’UE, avait fait des efforts ultimes cette semaine pour résoudre un différend ethnique et culturel entre la Bulgarie et la Macédoine du Nord qui était à l’origine du veto.

Le gouvernement bulgare avait insisté pour que la Macédoine du Nord reconnaisse formellement que sa langue avait des racines bulgares, reconnaisse dans sa constitution une minorité bulgare et étouffe le “discours de haine” contre la Bulgarie. La Macédoine du Nord a déclaré que son identité et sa langue n’étaient pas ouvertes à la discussion.

Selon la proposition française, la Macédoine du Nord devrait reconnaître dans le préambule de sa constitution que les Bulgares sont l’une des ethnies constitutives du pays. La Macédoine du Nord a clairement indiqué lors d’un sommet jeudi des dirigeants européens que la proposition française était “inacceptable” dans sa forme actuelle.

La Macédoine du Nord détient le statut de candidat à l’UE depuis 17 ans et a reçu le feu vert en 2020 pour entamer les pourparlers d’adhésion, bien qu’aucune date n’ait été fixée pour le début des négociations.

Valentina Petrova et Stephen McGrath, Associated Press

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.
S'il y a une plainte concernant une actualité ou si vous souhaitez la supprimer ou la corriger, n'hésitez pas à nous contacter