Actualités sportives | News 24

Les joueurs de Premier League acceptent d’arrêter de se mettre à genoux avant chaque match

Les capitaines des clubs de Premier League ont accepté d’arrêter de se mettre à genoux avant chaque match mais ont réaffirmé leur engagement à lutter contre le racisme et la discrimination.

Les joueurs et le personnel se sont mis à genoux avant le coup d’envoi depuis le retour de la Premier League de la pandémie de COVID-19 en juin 2020 pour montrer leur soutien au mouvement Black Lives Matter.

Cependant, la Premier League a annoncé mercredi que les joueurs limiteront le nombre de fois qu’ils se mettront à genoux avant les matchs pour la saison à venir.

Un communiqué disait: “Avant la nouvelle saison, les capitaines des clubs de Premier League ont réaffirmé leur engagement à lutter contre le racisme et toutes les formes de discrimination.

“Les joueurs ont décidé d’utiliser des moments spécifiques de la prochaine campagne pour se mettre à genoux, pour amplifier le message que le racisme n’a pas sa place dans le football ou la société.

“La Premier League soutient la décision des joueurs et, aux côtés des clubs, utilisera ces opportunités pour élever les messages antiracistes dans le cadre du plan d’action No Room for Racism de la Ligue.

“Les joueurs prendront le genou lors du premier tour de la saison, des matches dédiés au racisme en octobre et mars, des matches du lendemain de Noël après la conclusion de la Coupe du Monde de la FIFA, Qatar 2022, des matches de Premier League le dernier jour de la saison et les finales de la FA Cup et de la EFL Cup.”

Les capitaines de Premier League ont ajouté dans un communiqué : “Nous avons décidé de sélectionner des moments significatifs pour nous mettre à genoux au cours de la saison afin de souligner notre unité contre toutes les formes de racisme et ce faisant, nous continuons à faire preuve de solidarité pour une cause commune.

“Nous restons résolument déterminés à éradiquer les préjugés raciaux et à créer une société inclusive dans le respect et l’égalité des chances pour tous.”