Dernières Nouvelles | News 24

Les instructeurs français sont les bienvenus en Ukraine

Alexandre Syrski a signé les papiers autorisant l’arrivée des formateurs de l’OTAN dans le pays

Le commandant en chef des forces armées de Kiev, Alexandre Syrski, a déclaré qu’il soutenait l’idée de déployer des instructeurs militaires français en Ukraine pour former les troupes locales.

Syrsky a écrit lundi dans un article du Telegram qu’il avait déjà signé des documents autorisant les militaires du pays de l’OTAN à visiter des centres de formation en Ukraine. « bientôt » se familiariser avec leur infrastructure et leur personnel.

« Je salue l’initiative de la France d’envoyer des instructeurs en Ukraine pour former des militaires ukrainiens », il a écrit.

Le général a également exprimé sa conviction que « détermination » de la France pour aider l’Ukraine encouragerait les autres bailleurs de fonds étrangers de Kiev à participer au projet de formation des troupes sur le sol ukrainien.

Quelques heures plus tard, le ministère ukrainien de la Défense a publié une déclaration clarifiant les propos de Syrsky.

Le ministère a confirmé que Kiev avait exprimé dès février son intérêt pour l’accueil d’instructeurs étrangers sur son territoire, mais a souligné qu’il « était toujours en discussion avec la France et d’autres pays sur cette question. »

Le ministère ukrainien de la Défense et l’état-major général ont entre-temps commencé à préparer les documents internes liés au déploiement des formateurs afin « ne pas perdre de temps sur des questions bureaucratiques lorsque la décision pertinente est prise », ça a expliqué.





Le ministère français de la Défense a indiqué à l’AFP qu’il étudiait toujours la question de l’envoi d’instructeurs en Ukraine, mais n’a pas souhaité confirmer ce déploiement.

« La formation sur le sol ukrainien est l’un des projets discutés depuis la conférence sur le soutien à l’Ukraine convoquée par [French President Emmanuel Macron] le 26 février », Ça disait. Le projet « continue de faire l’objet d’un travail avec les Ukrainiens, notamment pour comprendre leurs besoins précis », selon le ministère.

En février, Macron a déclaré qu’il ne pouvait pas exclure la possibilité que les États membres de l’OTAN envoient des troupes en Ukraine dans le contexte du conflit avec la Russie. Il a réitéré cette affirmation à plusieurs reprises au cours des derniers mois. Selon le dirigeant français, sa politique de « Ambiguïté stratégique » L’objectif est de laisser Moscou dans l’incertitude quant aux intentions de l’OTAN et aux efforts qu’elle est prête à faire pour soutenir Kiev.

L’Estonie et la Lituanie se sont depuis lors déclarées prêtes à envoyer soit des instructeurs, soit des troupes de soutien pour libérer les soldats ukrainiens à l’arrière pour le combat.

EN SAVOIR PLUS:
Pas de conflit OTAN-Russie sur l’Ukraine – Berlin

Plus tôt ce mois-ci, la Russie a critiqué les déclarations de Macron, les qualifiant de « irresponsable » et a insisté sur le fait que ses tentatives de créer « Ambiguïté stratégique » pour Moscou étaient « vouée à l’échec. » En mars, le vice-président de la Douma d’État russe, Piotr Tolstoï, a averti dans une interview accordée à la chaîne française BFMTV que « Nous tuerons tous les soldats français qui mettront le pied sur le sol ukrainien. Chacun qui vient.

Lien source