Les infirmières du NHS «prêtes à faire grève» pour la première fois alors qu’elles exigent une augmentation de salaire

Les infirmières du NHS en Angleterre et au Pays de Galles sont prêtes à faire grève pour la première fois consécutive.

Les patrons du Royal College of Nursing ont exhorté leur demi-million de membres à voter pour l’action lors d’un scrutin le mois prochain.

Les infirmières et les sages-femmes du NHS veulent une augmentation de salaire de 17%Crédit : Getty

Ils veulent une augmentation de 17% pour les infirmières et les sages-femmes du NHS – et l’offre des ministres de marque entre 4 et 10% une «honte».

La flambée des prix signifiait que l’offre de juillet équivalait à une réduction de salaire en termes réels, a déclaré le Collège.

Le secrétaire général Pat Cullen a déclaré : « Les pénuries de personnel mettent la sécurité des patients en danger et le manque d’écoute du gouvernement ne nous a laissé d’autre choix que de préconiser l’action.

« Une vie de service ne doit jamais signifier une vie de pauvreté. Le refus des ministres de reconnaître la compétence et la responsabilité du travail pousse les gens à quitter la profession.

Avertissement aux femmes enceintes alors que le NHS fait face à une pénurie de soulagement de la douleur
Sarah Jayne Dunn exhorte le NHS à être plus honnête sur les risques physiques de l'accouchement

Le syndicat veut cinq pour cent en plus du taux d’inflation de l’indice des prix de détail (11,8 pour cent en juin) pour une augmentation totale de 16,8 pour cent.

La British Medical Association a averti qu’une grève des médecins était également inévitable – les membres réclamant une augmentation de salaire de 30% au cours des cinq prochaines années.

Les chiffres du NHS montrent que les hôpitaux et les cliniques de médecins généralistes cèdent sous la pression des pénuries.

Carol Popplestone, présidente du Conseil du RCN, a ajouté : « Le prix de cette année n’aide pas avec le coût de la vie. Cela ne fera rien pour aider à recruter ou à retenir plus de personnel et n’assurera pas la sécurité des patients. »

Les patrons du RCN affirment que le public soutiendra les infirmières si elles se mettent en grève, 60 % d’entre elles offrant leur soutien dans un sondage.