Skip to content

Les îles grecques organisent une grève générale contre les camps de migrants, déclarant "nous voulons que nos îles reviennent"

TDes milliers de résidents des îles grecques accueillant mercredi de grands camps de migrants ont donné le coup d'envoi à une journée de manifestations, exigeant le renvoi immédiat des demandeurs d'asile.

Les îles de Lesbos, Samos et Chios ont déclenché une grève générale, fermant les magasins et les services publics et se rassemblant sur les places centrales, de nombreux manifestants brandissant des drapeaux grecs.

"Nous voulons que nos îles reviennent, nous voulons que nos vies reviennent", était le slogan principal.

Les demandeurs d'asile "devraient être répartis dans toute la Grèce", a expliqué à l'AFP Efstratios Peppas, 72 ans, retraité de Lesbos.

"Et l'Europe doit assumer ses responsabilités. Elle doit également accueillir des migrants", a-t-il déclaré.

Le plus grand camp de Moria sur l'île de Lesbos, avec une capacité de 2 840 personnes, accueille plus de 19 000 demandeurs d'asile.

"Vous ne pouvez pas marcher seul dehors après la tombée de la nuit, les gens sont poignardés", a déclaré M. Peppas.

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *