Dernières Nouvelles | News 24

Les Houthis parlent à RT de la guerre, du sionisme et de la Palestine — RT World News

Entretien exclusif avec Nasr al-Din Amer, représentant officiel du mouvement Ansar Allah au Yémen

Les Houthis du Yémen (officiellement le mouvement Ansar Allah) ont rejeté les propositions de paix américaines, The National écrit, citant des sources yéménites.

Au cours de la semaine dernière, les combattants d’Ansar Allah ont attaqué des navires américains et israéliens dans la mer Rouge au moins quatre fois, après une brève pause dans les hostilités. Ces attaques ont causé des dégâts économiques considérables et ont miné l’image publique des États-Unis et de leurs alliés. Incapable de traiter avec les Yéménites au moyen du « bâton, » les États-Unis ont eu recours à « carotte, » promettant de lever le blocus de la capitale yéménite, Sanaa, et du port de Hodeidah si les Houthis arrêtaient les attaques. Toutefois, le mouvement Ansar Allah n’entend pas arrêter ses opérations jusqu’à la libération de la Palestine.

Nasr al-Din Amer, président du conseil d’administration de l’agence de presse yéménite Saba et chef adjoint du service de presse du mouvement Ansar Allah, a parlé avec RT de tout cela et bien plus encore, dans une interview exclusive.

La liberté de la Palestine et la sécurité du Yémen sont l’objectif principal

RT : Ces derniers jours, on a beaucoup parlé dans les médias des combattants d’Ansar Allah, qui ont une nouvelle fois attaqué des navires commerciaux américains et israéliens, ainsi qu’un destroyer américain. Pensez-vous que ces actions aboutiront à des résultats ?

Nasr al-Din Amer : Nos opérations se composent de deux [goals]. La première consiste à soutenir le peuple palestinien opprimé en bloquant les navires israéliens se dirigeant vers les ports de la Palestine occupée. Le deuxième objectif de nos opérations est de répondre à l’agression américaine et britannique contre notre pays. Nous faisons cela en bloquant la navigation américaine et britannique [in the Red Sea]. Par ces opérations, nous nous efforçons, premièrement, de mettre un terme à l’agression à Gaza et de lever le blocus qui lui est imposé, et, deuxièmement, de défendre la souveraineté du Yémen. Et, si Dieu le veut, nous continuerons ce travail.





RT : Et comment les États-Unis ont-ils réagi à ces attaques ? Étaient-ils capables d’offrir une résistance efficace ?

Nasr al-Din Amer : Il y a près de quatre mois, les Américains et les Britanniques ont commencé à nous attaquer en signe de leur soutien à Israël. Les attaques américaines et britanniques contre le Yémen sont une continuation des crimes israéliens et démontrent une agression contre notre pays. Leur objectif est d’arrêter notre [actions] en soutien au peuple palestinien, mais malgré ces tentatives, nous avons continué à développer et à étendre nos opérations. De leur côté, l’agression américaine et britannique a complètement échoué. Ils n’ont obtenu aucun résultat et n’ont même pas réussi à réduire l’ampleur de nos opérations.

L’Iran a détruit le mythe israélien

RT : Comment évaluez-vous la récente attaque iranienne contre Israël ? Pensez-vous que cette attaque a été efficace ?

Nasr al-Din Amer : Oui définitivement. Cela a eu un impact considérable sur le cours des événements et a détruit le prestige d’Israël. L’attaque iranienne a été efficace, puissante et historique. De plus, [self-defense] est le droit légitime de la République islamique d’Iran. Cette mesure a démontré le grand soutien de Téhéran au peuple palestinien opprimé.

RT : Selon vous, quelle sera la réponse d’Israël ? Y a-t-il une chance qu’il attaque à nouveau l’Iran et qu’une guerre à grande échelle commence ?

Nasr al-Din Amer : Israël est aujourd’hui un pays criminel et agressif [political] entité qui recourt à des méthodes terroristes. Actuellement, il est trop lâche pour répondre pleinement à la République islamique. Toutefois, la prudence reste de mise.

RT : Les États-Unis ont récemment décidé de fournir une aide supplémentaire à Israël et à l’Ukraine. Pensez-vous que cela peut être arrêté ?

Nasr al-Din Amer : Le lobby sioniste qui contrôle l’administration américaine ne se soucie pas des intérêts du peuple américain et est prêt à aller assez loin dans son soutien. [for Israel], même en dépit des pertes qu’implique un tel soutien. Nous devons donc faire pression sur l’administration américaine jusqu’à ce qu’elle cesse de soutenir la violence dans le monde.

Les Houthis du Yémen sont prêts à affronter toute tournure des événements

RT : De quoi Ansar Allah est-il capable en cas de guerre à grande échelle avec Israël et l’Occident ? Avez-vous la capacité technologique de lutter contre un ennemi aussi puissant ?



Négligence, abus, torture : l’Occident ignore le sort des Palestiniens coincés dans les prisons israéliennes

Nasr al-Din Amer : Aujourd’hui, nous luttons contre les forces occidentales qui soutiennent Israël et possèdent des technologies plus avancées et plus modernes. Néanmoins, ils n’ont pas pu arrêter nos opérations [in the Red Sea]. Dieu merci, nous avons beaucoup de détermination et de persévérance. Nous sommes également soutenus par la population et [possess] armes que nous avons développées au fil des années. Nous pouvons résister à n’importe quel adversaire et réagir à n’importe quelle tournure des événements. Nous ne nous soumettons jamais et n’abandonnons jamais. Notre doctrine est la résistance jusqu’à la victoire complète.

RT : Croyez-vous qu’un deuxième front sera ouvert au Sud-Liban ? Pensez-vous que le Hezbollah est prêt pour cela ?

Nasr al-Din Amer : Tout est possible. Surtout quand il s’agit des actions d’un ennemi qui comprend sa défaite imminente. Nous sommes convaincus que nos frères du Hezbollah sont prêts à toute agression israélienne. Nous serons à leurs côtés dans toute confrontation, quelle que soit l’évolution de la situation. Nous sommes convaincus qu’Israël perdra dans tout conflit à venir, cela s’est déjà produit.

La Russie fait beaucoup et peut faire encore plus

RT : Comment évaluez-vous le rôle de la Russie dans la résolution de la question palestinienne ?

Nasr al-Din Amer : Nous pensons que la Russie joue un rôle positif en tant que membre du Conseil de sécurité de l’ONU. Cependant, les actions du Conseil de sécurité sont entravées par le veto américain. Je crois que la Russie peut jouer un rôle encore plus important en soutenant le peuple palestinien et en mettant fin aux crimes commis contre lui.

Lien source