JACKSON, Miss (AP) – Véronique Daniels dormait sur le porche arrière de sa mère à Jackson lorsqu’elle a eu vent d’une catastrophe imminente.

Les résidents de la capitale de l’État ont été invités à partir car les experts prédisent que la rivière des Perles près de Jackson sera inondée lundi.

« Si vous êtes capable de sortir maintenant, sortez maintenant. Sortez dès que possible », a déclaré le maire Chokwe Antar Lumumba lors d’une conférence de presse samedi, le jour même où le gouverneur du Mississippi a déclaré l’état d’urgence.

Une catastrophe naturelle menaçant le déplacement n’aurait pas pu survenir à un pire moment pour Daniels, qui est devenu sans abri il y a trois mois. Samedi, elle a évacué du porche de sa mère à Canton Club Circle, la même subdivision de Jackson qui a été inondée en 2020. Daniels et d’autres résidents de Jackson prennent des précautions car les souvenirs des inondations d’il y a deux ans occupent une place importante dans leurs mémoires.

En 2020, des jours d’averses torrentielles ont fait grimper la rivière des Perles à 11,2 mètres (36,7 pieds) et les maisons de Jackson dans les quartiers les plus durement touchés ont été remplies d’eau de crue sale et infestée de serpents.

Maintenant, les experts prédisent que la rivière des Perles culminera à 35,5 pieds (10,8 mètres) lundi. La ville estime que 100 à 150 maisons pourraient être touchées d’ici lundi soir, a déclaré Lumumba.

La Croix-Rouge a ouvert un abri temporaire vendredi à l’Académie de formation du département de police de Jackson. Linda Gagliardi, une volontaire de la Croix-Rouge déployée depuis Huntsville, en Alabama, a déclaré que les volontaires avaient répondu à de nombreux appels dimanche. Elle s’attendait à ce qu’un afflux de résidents cherchant un abri arrive dimanche soir.

“Notre conseil est d’avoir un plan et d’être prêt à partir à tout moment”, a déclaré Linda Gagliardi, une volontaire de la Croix-Rouge déployée depuis Huntsville, en Alabama. “Et je pense que c’est ce que les gens attendent, ce moment-là.”

Dimanche après-midi, Daniels était la première personne à arriver au refuge. Elle a découvert le refuge sur Facebook et a demandé à sa mère de la déposer dimanche matin.

Alors que les bénévoles de la Croix-Rouge aidaient Daniels à finir une lessive, elle a attendu l’arrivée de sa fille de 18 ans et d’un petit-fils de 11 mois. Ils étaient restés chez des amis la nuit précédente, mais les projets à long terme de la famille sont en suspens.

Certains résidents de Jackson déménagent leurs biens hors de chez eux. D’autres font le plein de sacs de sable. L’Agence de gestion des urgences du Mississippi a déployé 126 000 sacs de sable pour servir de barrières d’eau en prévision des inondations.

Oscar Day, un agent de contrôle des stocks sur un site de distribution de sacs de sable, a déclaré que les habitants de Jackson avaient commencé à préparer leurs maisons aux dommages potentiels causés par les inondations plus tôt qu’en 2020.

“Beaucoup de gens ont pris la chaleur la dernière fois”, a déclaré Day à l’Associated Press dimanche, faisant référence aux résidents qui ont choisi de ne pas prendre de précautions en 2020.

Les eaux de crue du Mississippi arrivent à la suite de la destruction et de la mort infligées aux habitants du Kentucky le mois dernier. Ces inondations ont fait au moins 39 morts et ont privé des milliers de familles de tous leurs biens. Près d’un mois plus tard, les habitants se demandent s’il faut reconstruire là où ils habitent ou recommencer ailleurs.

À Jackson, les autorités n’ont pas mis en œuvre d’ordre d’évacuation obligatoire, mais ont déclaré que les résidents risquaient de se débrouiller seuls s’ils choisissaient de rester chez eux.

Un officier de police de Ridgeland patrouillant dimanche sur le terrain de la communauté de maisons mobiles de Harbour Pines a estimé qu’environ 20% des résidents n’avaient pas encore évacué dimanche après-midi.

Il a averti : « Si vous restez ici et que vous vous retrouvez bloqué, nous pourrions ou non venir vous secourir.

___

Michael Goldberg est membre du corps de l’Associated Press/Report for America Statehouse News Initiative. Report for America est un programme de service national à but non lucratif qui place des journalistes dans les salles de rédaction locales pour faire des reportages sur des problèmes sous-couverts. Suivez-le sur Twitter à twitter.com/mikergoldberg.

Michael Goldberg, l’Associated Press