Skip to content

LE CAIRE (Reuters) – Les forces de sécurité égyptiennes ont tué 11 militants présumés dans une fusillade lors d'un raid sur leur cachette à Al-Arish, capitale de la province du Nord-Sinaï, a annoncé mardi le ministère de l'Intérieur.

Un communiqué du ministère indique que les suspects ont utilisé leur cachette comme base pour lancer des "opérations hostiles" et que des armes et des explosifs ont été trouvés sur les lieux.

Les suspects ont été tués dans une fusillade, a précisé le ministère sans préciser leur identité ni déterminer s'il y avait eu des victimes parmi les forces de sécurité.

L’Égypte combat depuis longtemps des militants islamistes, qui ont mené une insurrection qui a tué des centaines de soldats, policiers et habitants, dans le nord de la péninsule du Sinaï.

Une enquête menée par l'agence Reuters en avril avait révélé que les forces de sécurité égyptiennes avaient abattu des centaines de militants présumés dans ce que le ministère de l'Intérieur avait qualifié de "fusillades", mais que des familles endeuillées ont qualifié d'exécutions extrajudiciaires.

Des organisations de défense des droits de l'homme ont accusé l'Égypte d'avoir procédé à des exécutions extrajudiciaires et d'avoir jugé des civils devant des tribunaux militaires dans le cadre de la répression.

Le président Abdel Fattah al-Sisi a déclaré que la question des droits de l'homme devait être traitée dans le contexte de turbulences régionales et de la lutte contre le terrorisme. De fortes mesures de sécurité, at-il dit, sont nécessaires pour stabiliser l’Égypte après les troubles qui ont suivi le soulèvement du pays en 2011.

Reporting par Haitham Ahmed, écrit par Amina Ismail, édité par Ed Osmond

Nos standards:Les principes de Thomson Reuters Trust.

Source

Shein Many GEO's Shein Many GEO's

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *