Les Forces armées canadiennes commenceront à entraîner des soldats ukrainiens dans un pays tiers

La ministre de la Défense, Anita Anand, devrait annoncer que les Forces armées canadiennes commenceront à former des soldats ukrainiens dans un pays tiers.

Cette décision intervient près de six mois après que le Canada a suspendu sa précédente mission d’entraînement en Ukraine quelques semaines seulement avant que les forces russes n’envahissent le pays.

Cela fait également suite au retour dimanche de 150 soldats canadiens qui ont d’abord été déployés en Pologne en avril pour aider à faire face à un flot de réfugiés ukrainiens traversant la frontière.

Un haut responsable du gouvernement, qui a obtenu l’anonymat pour discuter de questions non encore rendues publiques, a déclaré à La Presse canadienne que la nouvelle mission comprendra un nombre important de soldats et s’appuiera sur l’aide militaire que le Canada a déjà accordée à l’Ukraine.

Cela comprend la formation des forces ukrainiennes sur la façon d’utiliser les quatre obusiers M777 que le Canada a donnés plus tôt cette année, ainsi qu’une cyberassistance par l’intermédiaire de l’agence d’espionnage électronique du Canada, le Centre de la sécurité des télécommunications.

Le Canada a d’abord lancé une mission, avec la Grande-Bretagne et les États-Unis, pour aider à former l’armée ukrainienne après que Moscou a ordonné l’annexion de la péninsule de Crimée en 2014 et a commencé à soutenir les séparatistes pro-russes dans l’est de l’Ukraine.

Le gouvernement fédéral affirme que la mission, connue sous le nom d’opération Unifier, a aidé à former plus de 30 000 soldats ukrainiens avant que toutes les troupes canadiennes ne soient évacuées avant l’invasion russe.

Alors que les formateurs sont finalement rentrés chez eux, le Canada a élargi la taille de sa présence militaire en Europe en réponse à la guerre actuelle, qui en est à son sixième mois.

Cela comprend les 150 militaires qui sont récemment revenus de Pologne et le renforcement d’un groupement tactique de l’OTAN dirigé par le Canada en Lettonie.

En avril, la Russie a sanctionné les six anciens commandants de l’opération Unifier, ce que certains ont vu comme une preuve du succès de la mission.

Lee Berthiaume, La Presse canadienne

Aimez-nous sur Facebook et suivez-nous sur Twitter.

Forces armées canadiennesUkraine