Les fêtards des boîtes de nuit auront besoin de passeports vaccinaux pour entrer à partir de septembre, car le n ° 10 se poursuit avec le plan

Les BRITS devront prouver qu’ils sont à double tranchant pour entrer dans les boîtes de nuit à partir de la fin de ce mois alors que Boris Johnson va de l’avant avec les passeports vaccinaux.

Les fêtards devront produire l’application NHS ou un certificat papier à la porte ou se verront interdire l’entrée en vertu des plans très controversés.

Le n ° 10 a confirmé son intention d’aller de l’avant avec les passeports vaccinauxCrédit : Getty
À partir de la fin du mois, les fêtards devront présenter une preuve d'un jab pour entrer dans les boîtes de nuit

À partir de la fin du mois, les fêtards devront présenter une preuve d’un jab pour entrer dans les boîtes de nuitCrédit : PA

Le numéro 10 a confirmé que le Premier ministre n’avait pas l’intention de renoncer aux propositions malgré la fureur des députés conservateurs d’arrière-ban.

Un porte-parole de Downing St a déclaré: « Nous avons exposé dans les grandes lignes notre intention d’exiger notre vaccination pour les boîtes de nuit et certains autres paramètres.

« Nous communiquerons dans les semaines à venir avec des détails à ce sujet. »

Les nouvelles règles s’appliqueront en Angleterre. Les ministres du pays de Galles et d’Écosse ont déclaré qu’ils envisageaient de mettre en place des programmes similaires.

La détermination de Boris à craquer mettra en place un vote tranchant aux Communes dans lequel il devra peut-être s’appuyer sur les votes travaillistes pour faire aboutir les plans.

Au moins 50 députés conservateurs furieux sont sur le point de défier le Premier ministre et de voter contre les propositions, menaçant sa majorité.

rébellion des députés

Le leader de Lib Dem, Sir Ed Davey, a déclaré que son parti s’opposerait également au « système de carte d’identité Covid ».

Il a fulminé : « Ils sont source de division, impraticables et coûteux et les libéraux-démocrates s’y opposeront. »

Jusqu’à présent, le chef du parti travailliste, Sir Keir Starmer, est resté sur la clôture sur la question.

Mais il a précédemment qualifié les papiers Covid de « non britanniques » ainsi que de « coûteux, ouverts à la fraude et peu pratiques ».

Le n°10 avait envisagé d’édulcorer ses plans et de rendre les nouvelles cartes d’identité volontaires, évitant ainsi la nécessité de nouvelles lois pour les faire respecter.

Mais il semble maintenant avoir rejeté cette approche en faveur de leur inscription dans la loi.

Vax hésitation

Downing St espère que l’introduction des passeports vaccinaux rendra les jeunes plus susceptibles de se présenter pour le jab.

Mais une nouvelle enquête a montré que cela renforcerait en fait la résistance de certaines personnes à se faire vacciner.

Les experts ont interrogé 16 527 Britanniques qui ne sont pas encore complètement vaccinés pour leur point de vue sur les papiers Covid, dont 14 543 ont reçu leur première dose.

De ce groupe, 90% ont déclaré que les faire venir ne ferait aucune différence dans leur décision d’obtenir le deuxième jab.

Et les deux tiers de ceux qui n’étaient pas du tout vaccinés ont déclaré qu’ils seraient moins susceptibles de se manifester si les passeports vax étaient rendus obligatoires.

Le tiers restant a déclaré qu’ils seraient plus enclins.

Des chercheurs de la London School of Hygiene and Tropical Medicine ont mis en garde contre le « risque de créer une société divisée ».

Les passeports vaccinaux pour le foot et les clubs sont utilisés pour « cajoler et cajoler » les jeunes pour qu’ils reçoivent un jab, admet le ministre

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.