Skip to content

TOKYO (Reuters) – Le segment de la course à pied du qualificatif olympique de triathlon Elite Femmes, organisé sur le même parcours que celui qui organisera l'événement aux Jeux de Tokyo 2020, a été réduit de moitié par les organisateurs à cinq kilomètres à cause des craintes de chaleur extrême.

La course, qui sert également de test olympique, débutera comme prévu jeudi à 7 h 30, heure locale, mais le segment de la course à pied ne sera disputé que sur 5 km, les responsables étant persuadés que les conditions à la fin se situeront dans des "niveaux extrêmes". Triathlon Union (ITU) a déclaré.

Les segments natation et cyclisme resteront les mêmes après que l’ITU ait estimé que la qualité de l’eau et la température du parcours du parc Odaiba étaient conformes à la réglementation.

La réglementation de l’UIT stipule que le segment de natation doit être raccourci ou annulé si la température de l’eau est supérieure à 30,9 degrés Celsius mais que la température de l’eau la plus élevée mesurée jeudi était de 30,3.

À moins d'un an du début des Jeux olympiques, la question de savoir comment les athlètes vont faire face à la chaleur extrême a été un sujet de discussion clé.

Depuis la fin juillet, au moins 57 personnes ont été tuées dans tout le Japon depuis la flambée des températures, soulignant ainsi le risque potentiel pour la santé des athlètes et des supporters.

Kyodo News a annoncé le week-end dernier que plusieurs athlètes avaient été traités pour un coup de chaleur lors des Championnats du monde juniors d'aviron 2019 à Tokyo, ce qui était un autre événement test pour les organisateurs des Jeux olympiques.

Reporting par Jack Tarrant, édité par Pritha Sarkar

Nos standards:Les principes de Thomson Reuters Trust.

Source

Shein Many GEO's Shein Many GEO's

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *