Le rapport met en évidence une augmentation de 17% de l’utilisation des écrans chez les adolescents et les préadolescents au cours des deux dernières années, soit plus qu’au cours des quatre années précédentes.