Dernières Nouvelles | News 24

Les efforts diplomatiques pour les négociations sur les otages entre Israël et le Hamas devraient reprendre la semaine prochaine, selon des sources

Les négociations entre Israël et le Hamas Les négociations visant à parvenir à un accord pour libérer les otages israéliens détenus dans la bande de Gaza devraient reprendre la semaine prochaine, ont déclaré samedi à CBS News deux sources bien informées. Les négociateurs du Qatar, de l’Égypte et des États-Unis participeront aux négociations.

« Il y a des progrès », a déclaré un haut responsable de l’administration Biden à CBS News. « Les contacts sont en cours et nous travaillons en étroite collaboration avec les médiateurs égyptiens et qatariens. Ces contacts se poursuivront au cours de la semaine à venir alors que nous cherchons à faire avancer le processus de négociation. »

Le directeur de la CIA, William Burns, s’est rendu à Paris la semaine dernière dans le cadre d’un effort de haut niveau visant à relancer les pourparlers sur les otages, qui avaient échoué ces dernières semaines.

En Israël, les familles des otages continuent de faire pression sur le gouvernement politiquement en difficulté de Netanyahu pour qu’il conclue un accord diplomatique avec le Hamas afin de ramener chez eux leurs proches après près de huit mois de captivité. Environ 120 otages seraient toujours détenus, dont cinq citoyens américains.

Le Hamas a fait pression sur Israël pour un cessez-le-feu durable à Gaza.

Un précédent cycle de négociations au Caire s’est terminé début mai sans progrès significatifs, même si les responsables américains ont exprimé leur optimisme quant à la possibilité de surmonter les divergences entre Israël et le Hamas. Burns a dirigé la délégation américaine en Égypte et reste en contact avec David Barnea, chef du Mossad, l’agence nationale de renseignement israélienne.

Une source dans la région a indiqué que des progrès avaient été réalisés lors de la réunion de vendredi à Paris avec Burns, Barnea et le Premier ministre qatari Mohammed bin Abdulrahman bin Jassim Al Thani. Deux responsables américains ont indiqué que leur travail à Paris contribuerait à rapprocher toutes les parties de la reprise des négociations sur les otages.

Lors d’un discours d’ouverture à West Point samedi, le président Joe Biden a déclaré que les États-Unis étaient engagés dans une « diplomatie urgente pour garantir [an] un cessez-le-feu immédiat qui ramène les otages chez eux. »

Vendredi, la Maison Blanche a annoncé que Biden avait discuté avec le président égyptien Abdel Fattah el-Sisi de « nouvelles initiatives » visant à garantir la libération des otages ainsi qu’un « cessez-le-feu immédiat et durable » à Gaza.

Le secrétaire d’État Antony Blinken s’est entretenu avec un Israélien Ministre du cabinet de guerre Benny Gantz vendredi. Le porte-parole du Département d’État a déclaré qu’il incluait une discussion sur les « derniers efforts visant à parvenir à un cessez-le-feu dans le cadre d’un accord visant à libérer les otages et à empêcher le conflit de s’étendre à travers la région ».

La guerre à Gaza fait suite à une attaque du Hamas contre Israël le 7 octobre qui a tué environ 1 200 personnes, dont environ un quart de soldats, et 250 autres faites captives. Au moins 35 000 Palestiniens ont été tués à Gaza, selon le ministère de la Santé, qui ne fait pas de distinction entre combattants et civils.

Michal Ben-Gal, Kristin Brown et Arden Farhi ont contribué au reportage.


Source link