Les écoles rouvrent en Écosse et au Pays de Galles

Les plus jeunes enfants retournent en classe alors que les écoles rouvrent à davantage d’élèves en Écosse et au Pays de Galles.

Les enfants des primaires un à trois doivent retourner dans les écoles écossaises à partir de lundi, ainsi que certains élèves du secondaire qui doivent effectuer des travaux pratiques pour obtenir des diplômes.

Tous les enfants non scolarisés dans le domaine de l’apprentissage et de la garde des jeunes enfants reviennent également.

Les élèves du deuxième cycle du secondaire devront s’en tenir à une distance sociale de deux mètres dans les écoles et dans les bus scolaires, tandis que les tests Covid-19 seront mis à leur disposition ainsi que les enseignants.

Et au Pays de Galles, les enfants âgés de trois à sept ans commenceront un retour progressif à l’enseignement en face à face, avec certains étudiants suivant des cours pratiques au collège.

Le secrétaire à l’éducation écossais John Swinney a déclaré qu’il était « essentiel » que les parents suivent les règles de port de masque et de distance physique aux portes de l’école lorsque les élèves plus jeunes retournent en classe.

Il a reconnu que le gouvernement a peu de «marge de manœuvre» concernant le nombre R – le taux auquel le virus se développe.

M. Swinney a déclaré au programme Sunday Show de la BBC: « Nous devons tous jouer un rôle, pas seulement l’environnement scolaire mais tout l’environnement environnant de la société, pour nous assurer que nous faisons tout ce que nous pouvons pour supprimer le virus.

«Parce que nous n’avons pas vraiment beaucoup de marge de manœuvre entre l’endroit où se situe le niveau R à l’instant – quelque part entre 0,7 et 0,9 – et 1, où évidemment le virus commence à se propager de manière exponentielle.

M. Swinney a déclaré que les ministres surveilleraient attentivement les données lorsque la cohorte initiale d’élèves reviendrait avant de décider si d’autres pourraient retourner en classe.

Le professeur Devi Sridhar, présidente de la santé publique mondiale à l’Université d’Édimbourg, a déclaré lundi à BBC Good Morning Scotland: «Je pense que nous devons garder le recul.

« Il y aura probablement des cas qui émergeront dans les écoles au cours des prochaines semaines, mais la grande majorité des écoles devrait bien se passer et c’est ce sur quoi nous devons garder une perspective. »

Le professeur Sridhar, qui est conseiller du gouvernement écossais, a déclaré: « Si vous regardez la grande majorité des connaissances scientifiques à ce sujet, des États-Unis, de toute l’Europe, de l’Asie de l’Est, on pense vraiment que les enfants ne sont pas les moteurs de la transmission. .

« Ils peuvent être infectés définitivement et infecter d’autres personnes, mais ils sont beaucoup moins susceptibles de le faire et donc si nous en parlons à des collègues pédiatriques, ils ne découvrent pas beaucoup d’infections asymptomatiques chez les enfants et ils font des tests assez régulièrement dans les hôpitaux. »