Skip to content

Mohammad Sohail regarde autour de chez son tailleur vide et soupire devant le manque d'activité.

«Le slogan de changement d'Imran Khan m'a séduit, mais mes espoirs ont presque disparu maintenant», dit-il, entouré de rouleaux de tissu, mais pas de client.

Les affaires sont bien en baisse depuis que le tailleur a voté pour l'ancienne superstar du cricket il y a 12 mois, alors que deux autres vendeurs du caverneux magasin de Rawalpindi ont été licenciés pour réduire leurs coûts.

"On devrait lui laisser un peu de temps, il n'a qu'un an", rétorque son collègue Chaudhry Shabaz alors qu'ils commencent à réciter une conversation bien entretenue des derniers mois. "Je voterais pour lui encore et je pense qu'il livrera."

Cette semaine marque le premier anniversaire du remarquable …

Source

Heliabrine Monaco

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *