Les mentions dans les messages Twitter à droite ont augmenté lors d’événements politiques majeurs, et les experts craignent que le langage surchauffé ne se répande à l’approche des élections de mi-mandat.