Skip to content

NEW YORK (Reuters) – Le décompte quotidien des habitants de New York qui sont décédés à la maison avec des symptômes de type coronavirus a explosé de 45 le 20 mars à 241 le 5 avril, selon les données du service d'incendie de New York – suggérant que la ville pourrait être significativement sous-dénombrement des décès par COVID-19.

Les décès COVID-19 à domicile pourraient être considérablement sous-estimés à New York

PHOTO DE DOSSIER: Une femme portant un masque de protection est vue à Central Park lors de l'épidémie de la maladie à coronavirus (COVID-19) à New York, États-Unis, le 4 avril 2020. REUTERS / Jeenah Moon

Interrogé mardi sur les chiffres des pompiers lors d'une conférence de presse, le maire de New York, Bill de Blasio, a reconnu que les décès à domicile n'étaient pas entièrement pris en compte.

"Il est juste de supposer que la grande majorité est liée au coronavirus", a-t-il déclaré. «Et cela le rend encore plus sobre dans le sens du nombre de personnes que nous perdons, du nombre de familles qui souffrent, de la réalité de cette crise.»

Les données du service d'incendie sont basées sur des informations recueillies lors d'appels d'urgence impliquant un arrêt cardiaque ou respiratoire, avec fièvre et toux. Ce sont des symptômes caractéristiques d'un cas grave de COVID-19, la maladie causée par le coronavirus.

Bien que ces symptômes puissent également convenir à des maladies telles que la grippe, la forte augmentation coïncide avec la forte augmentation des cas de COVID-19 à New York, épicentre de l'épidémie de coronavirus aux États-Unis.

Les données soulèvent des questions sur le décompte officiel de la ville indiquant que les décès de coronavirus se sont stabilisés ces derniers jours (avant de remonter mardi).

Le décompte quotidien officiel des décès est resté relativement stable, passant de 309 du 31 mars à 290 le 5 avril, selon le site Internet du ministère de la Santé. Au cours de cette même période, selon les données des pompiers, le nombre de décès quotidiens à domicile chez les personnes présentant des symptômes similaires à COVID-19 est passé de 167 à 241.

Un porte-parole du ministère de la Santé et de l'Hygiène mentale de la ville, qui certifie les résultats sur les causes de décès, a déclaré que le nombre officiel de décès ne comprend que ceux qui ont subi un test confirmant qu'ils étaient infectés par le virus.

Le porte-parole ne savait pas quelle partie des personnes décédées à domicile avait été testée, mais a déclaré que le département et le bureau du médecin légiste de la ville travaillaient à compter les cas dans lesquels le défunt n'avait pas subi de test.

Le service d'incendie n'a pas souhaité commenter la signification de ses chiffres, qui ont d'abord été rapportés sur le site gothamist.com.

Selon les données, un total de 2 192 décès à domicile ont été signalés du 20 mars au 5 avril. Le nombre de décès dans la ville à ce jour, y compris des centaines de décès parmi les près de 16 000 hospitalisés pour la maladie, était d'environ 2 500. Il dépasse désormais 3 200.

Les appels lors de l'épidémie de coronavirus à New York submergent les intervenants d'urgence du 911, selon les données.

Entre le 20 mars et le 5 avril, le nombre de cas semblables à ceux de Covid-19, y compris les patients qui ont survécu, a triplé, passant de 94 à 322, selon les données des pompiers.

Le pourcentage d'appels dans lesquels les ambulanciers paramédicaux n'ont pas pu sauver la personne est passé de 48% à 75%.

"C'est sans fin", a expliqué un lieutenant paramédical des pompiers qui a demandé à ne pas être identifié. "Et ça empire chaque jour."

Avant l'épidémie de coronavirus, a déclaré le lieutenant, les cinq arrondissements faisaient en moyenne 10 à 20 appels par jour, ce qui a entraîné la mort.

Maurice Tamman a fait un reportage à New York; Montage par Julie Marquis

Nos normes:Les principes du Thomson Reuters Trust.