Les coups de pied arrêtés coûtent au Canada une défaite 2-0 contre la Corée du Sud à la Coupe du Monde Féminine U-20 de la FIFA

La Corée du Sud a profité des coups de pied arrêtés pour infliger au Canada une défaite de 2-0 lors de son match d’ouverture jeudi à la Coupe du monde féminine des moins de 20 ans de la FIFA.

Le premier but est venu à la 53e minute après une série de corners coréens. La gardienne de but Anna Karpenko est sortie pour récupérer le ballon mais n’a pas réussi à le récupérer et à la place, le ballon a rebondi sur le défenseur malchanceux Brooklyn Courtnall, la fille de l’ancien attaquant de la LNH Russ Courtnall, pour un but contre son camp.

Les Canadiens ont été brûlés sur un autre corner à la 62e minute avec Mun Hayeon s’élevant au-dessus de la remplaçante Holly Ward, peut-être avec l’aide d’une petite poussée, pour diriger le ballon au deuxième poteau. Ward a attrapé sa tête de désespoir devant le but.

Les Canadiens ont poussé dans les dernières minutes, mais n’ont pas pu percer la défense coréenne.

Lors du match précédent du Groupe C à l’Estadio Nacional, le Nigeria avait battu la France 1-0 sous la pluie grâce à un but de Flourish Sabastine à la 85e minute. Le but de la victoire est survenu cinq minutes après qu’un but français d’une bousculade de la bouche de but a été annulé pour une faute sur le gardien de but après examen vidéo.

La Corée prend la première place du groupe C à la différence de buts face au Nigeria. Le Canada est quatrième, sous la France pour la différence de buts.

Des pluies torrentielles ont forcé une pause d’une heure pendant la première moitié du match Nigeria-France, ce qui a fait reculer le départ du Canada de 30 minutes à 20h30 heure locale (22h30 HE). Il faisait 20 degrés Celsius et humide au coup d’envoi.

Dans le groupe D jeudi, les États-Unis, triple champion du monde, ont blanchi le Ghana 3-0 et le Japon, champion en titre, a battu les Pays-Bas 1-0.

Les Canadiens affronteront la France dimanche au même endroit avant de conclure le tournoi à la ronde mercredi prochain contre le Nigeria à environ 18 kilomètres à l’Estadio Alejandro Morera Soto à Alajuela.

Le vainqueur du groupe du Canada affrontera le deuxième du groupe D tandis que le deuxième du groupe C affrontera le vainqueur du groupe D.

Les Canadiennes se sont qualifiées en mars en battant Porto Rico 2-0 lors du match pour la troisième place au Championnat féminin U-20 de la CONCACAF en République dominicaine.

La capitaine canadienne Jade Rose, Olivia Smith et Zoe Burns, qui comptent sept sélections seniors entre elles, ont toutes commencé. Karpenko a été appelé par l’équipe senior mais n’a pas encore fait son apparition.

Les chances de marquer étaient difficiles à trouver au début, les deux gardiens effectuant des arrêts de routine lorsqu’ils étaient appelés à l’action. La plupart des tentatives étaient hors cible si les attaques allaient aussi loin.

Burns, qui fréquente l’USC, a fait preuve de flair à la 33e minute, en talonnant un ballon pour elle-même au bord de la surface de réparation coréenne avant d’envoyer un centre trop loin.

Le Canada a eu la meilleure chance de marquer de la mi-temps à la 40e minute lorsque le centre de Burns a trouvé Simi Awujo dont la tête a été parée de manière acrobatique dans un arrêt à une main du gardien coréen Kim Kyeonghee.

Awujo et Burns ont été les Canadiens les plus dynamiques pour déplacer le ballon.

Les Coréens ont eu une demi-chance sur un corner à la 47e minute, mais Lee Seran n’a pas réussi à tirer sur la tête vers le bas d’un coéquipier et Karpenko a nettoyé.

Quelques minutes plus tard, Chun Garam s’est retrouvé derrière la défense mais a été éliminé du ballon par la défenseuse Mia Pante. Ward a ensuite tiré haut après une course déchaînée au centre par Rose.

Une tête d’Awujo sur un coup franc est passée à côté à la 79e minute.

Le Costa Rica devait initialement co-organiser l’événement U-20 en 2020 avec le Panama. Le tournoi a été reporté en raison de la pandémie, le Costa Rica devenant finalement le seul hôte deux ans plus tard.

Le Canada n’a pas réussi à se qualifier pour la Coupe du monde U-20 2018 en France. Et les Canadiennes ne sont pas sorties de la phase de groupes en 2016 en Papouasie-Nouvelle-Guinée.

Le Canada s’est qualifié pour huit des 10 éditions de la Coupe du monde U-20, terminant deuxième en 2002 lorsqu’une équipe canadienne composée de la jeune Christine Sinclair a perdu contre les États-Unis en prolongation avant 47 784 au stade Commonwealth d’Edmonton.

Cet événement inaugural a été disputé au niveau U-19 avant que le tournoi ne passe au U-20 en 2006.

Le Canada a accueilli l’événement en 2014, s’inclinant face à l’Allemagne en quart de finale.

La Corée du Sud a terminé troisième en 2010 et a atteint les quarts de finale lors de deux de ses quatre autres visites au championnat.

Les Canadiens, qui se sont rencontrés pour la première fois en janvier, ont tenu un camp à Toronto en juillet et sont au Costa Rica depuis le 2 août. Ils ont disputé un match amical avant le tournoi contre le Japon, perdant 2-1.

Les États-Unis (2002, ’08 et ’12), l’Allemagne (2004, ’10 et ’14) et la Corée du Nord (2006 et ’16) sont les seuls autres pays à part le Japon (2018) à avoir remporté le championnat féminin U-20 Titre.

L’entraîneure canadienne Cindy Tye, qui est également entraîneure de l’équipe féminine de l’Université Dalhousie, est l’une des neuf entraîneures féminines du tournoi de la FIFA réunissant 16 pays.

— La Presse canadienne