Les conservateurs ne commenceront pas à porter de masques à Commons parce qu’ils «se connaissent», dit Jacob Rees-Mogg

Les députés conservateurs continueront de refuser de porter des masques à la Chambre des communes parce qu’ils « se connaissent », a déclaré un rebelle Jacob Rees-Mogg.

Sajid Javid, le secrétaire à la Santé, a cédé aux pressions pour que les députés conservateurs changent leur position très critiquée – alors qu’il mettait en garde contre des restrictions Covid plus strictes si le comportement du public ne change pas.

Mais, quelques heures plus tard, M. Rees-Mogg a déclaré aux députés: « Le conseil sur les espaces surpeuplés est celui des espaces surpeuplés avec des personnes que vous ne connaissez pas – nous, de ce côté-ci, nous nous connaissons. »

Le chef des Communes a suggéré que les députés d’autres partis n’aimaient pas le « mélange », ajoutant: « Nous, de ce côté-ci, avons un esprit plus convivial et fraternel – et suivons donc les directives du gouvernement de Sa Majesté. »

Les commentaires sont venus alors que Downing Street refusait de dire si Boris Johnson suivrait les conseils de son propre secrétaire à la Santé en portant un couvre-visage.

Le n ° 10 a été aveuglé par le changement de M. Javid, lors de la conférence de presse de mercredi – étant donné que le secrétaire à la Santé a précédemment refusé de porter lui-même un masque.

Face à des accusations d’hypocrisie – après avoir exhorté le public à porter des masques dans les espaces surpeuplés – M. Javid a concédé : « Je pense que c’est un point très juste.

Mais, esquivant la question de savoir si M. Johnson les porterait, son porte-parole a fait écho à M. Rees-Mogg en déclarant aux journalistes: «Il reste que c’est une question de jugement personnel pour tous les individus de porter un masque.

«Nous avons des directives très claires qui stipulent qu’il est recommandé aux gens de porter des couvre-visages dans des espaces clos et bondés où ils entrent en contact avec des personnes qu’ils ne rencontrent normalement pas.»

plus suit

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.