Skip to content

La déclaration de l’administration Trump lundi selon laquelle les colonies de peuplement israéliennes en Cisjordanie sont "non incompatibles avec le droit international" a renversé la politique américaine en matière de colonies de peuplement et contredit les vues de la plupart des pays.

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a applaudi cette annonce comme une "politique qui corrige un tort historique", tandis que Saeb Erekat, secrétaire général de l'Organisation de libération de la Palestine [OLP], a déclaré qu'il s'agissait d'une tentative de l'administration Trump "de remplacer le droit international par" la loi de la jungle.'"

Qui a raison? Que dit le droit international? Quelle différence l'annonce faite par les États-Unis fait-elle?

Voici un bref guide.

L’Assemblée générale des Nations Unies, le Conseil de sécurité des Nations Unies et la Cour internationale de Justice ont tous déclaré que les colonies de peuplement israéliennes en Cisjordanie constituaient une violation de la quatrième Convention de Genève.

Heliabrine Monaco

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *