Sports

Les chefs de tennis britanniques déçus par l’amende de plus d’un million de dollars de l’ATP pour l’interdiction d’un joueur russe

Les chefs de tennis britanniques ont déclaré mercredi qu’ils étaient “déçus” d’avoir été condamnés à une amende de 1 million de dollars par l’Association des professionnels du tennis (ATP) pour avoir interdit aux joueurs russes et biélorusses de participer à leurs événements.

Suite à l’invasion de l’Ukraine par la Russie, la Lawn Tennis Association (LTA) a subi des pressions du gouvernement britannique pour imposer une interdiction.

Les joueurs russes et biélorusses ont finalement été exclus des cinq tournois ATP organisés par la LTA, y compris l’événement de longue date du Queen’s Club à Londres.

Tableau des points de la Coupe du Monde de la FIFA 2022 | Calendrier de la Coupe du Monde de la FIFA 2022 | Résultats de la Coupe du Monde de la FIFA 2022 | Soulier d’Or de la Coupe du Monde de la FIFA 2022

Le All England Club, qui organise Wimbledon, leur a également interdit de participer à l’édition de cette année du plus ancien Chelem du tennis.

L’ATP et la Women’s Tennis Association ont privé Wimbledon de ses points de classement pour protester contre une interdiction qualifiée de “folle” par Novak Djokovic, 21 fois vainqueur du titre du Grand Chelem.

La WTA avait également infligé une amende totale de 1 million de dollars aux autorités britanniques du tennis, réparties entre une sanction de 750 000 dollars pour la LTA et une sanction de 250 000 dollars pour le All England Club.

Il est également entendu que la LTA a été menacée d’expulsion du circuit ATP si elle réitère l’interdiction.

La LTA, répondant mercredi à la dernière sanction, a accusé l’ATP de “manque d’empathie” sur la situation en Ukraine, déclarant dans un communiqué : “La LTA est profondément déçue de ce résultat.

“L’ATP, dans ses conclusions, n’a montré aucune reconnaissance des circonstances exceptionnelles créées par l’invasion de l’Ukraine par la Russie, ou de la réponse de la communauté sportive internationale et du gouvernement britannique à cette invasion.

“L’ATP semble considérer cette affaire comme une simple violation de ses règles – avec un manque surprenant d’empathie pour la situation en Ukraine et un manque évident de compréhension des circonstances uniques auxquelles la LTA a été confrontée.”

Le communiqué ajoute : “Nous examinerons attentivement notre réponse et nous attendrons le résultat de notre appel contre la décision et la sanction de la WTA.”

– ‘Sans discrimination’ –

L’ATP a insisté plus tard mercredi sur le fait qu’ils n’avaient pas l’intention de changer de cap.

“Nous maintenons notre position initiale sur cette question, à savoir que la prise de décision unilatérale par les membres de l’ATP Tour menace notre capacité à fonctionner comme un sport mondial”, a déclaré un porte-parole à l’AFP.

EXCLUSIF | Des tournois comme le TPL aideront le public à mieux se connecter au tennis, estime Ankita Raina

“Nous pensons que les mesures prises protègent l’avenir à long terme de notre sport et son engagement envers une participation basée sur le mérite, sans discrimination, pour les athlètes individuels.”

Auparavant, l’ATP avait reçu le soutien du président du Comité international olympique, Thomas Bach, qui avait critiqué le gouvernement britannique pour avoir politisé la participation d’athlètes russes et biélorusses.

“Les gouvernements ne devraient pas décider pour des raisons politiques qui participe à quels événements sportifs”, a déclaré Bach à la suite d’une réunion de la commission exécutive du CIO à Lausanne.

“La qualification pour les événements sportifs doit être fondée sur les mérites sportifs et non sur l’ingérence politique.”

Bach a également accusé le gouvernement britannique, et d’autres, d’aller à l’encontre de la Charte olympique, garante de la neutralité politique du CIO.

“Prendre une décision, une décision politique, sur une compétition sportive n’est clairement pas conforme à ces résolutions et à ces engagements et n’est pas conforme à la mission du sport international”, a-t-il déclaré.

Michelle Donelan, secrétaire à la Culture du gouvernement britannique, a exhorté l’ATP et la WTA à reconsidérer leurs sanctions.

“Nous sommes clairs sur le fait que le sport ne peut pas être utilisé pour légitimer cette invasion meurtrière, et que les athlètes représentant les États russes ou biélorusses devraient être interdits de compétition dans d’autres pays”, a-t-elle déclaré.

“Malgré une condamnation généralisée, les tournées internationales de tennis sont déterminées à être des parias dans ce domaine, ce qui entrave les investissements dans la croissance de notre jeu national.”

Lisez toutes les dernières nouvelles sportives ici

Articles similaires