Dernières Nouvelles | News 24

Les Canadiennes se qualifient pour les Jeux olympiques de Paris après la victoire de l’Espagne lors des qualifications de la FIBA

SOPRON, Hongrie — Ce n’était ni joli ni facile, mais le basketball féminin canadien se rendra à Paris pour les prochains Jeux olympiques.

Bridget Carleton a mené la danse avec 19 points et huit rebonds, mais le Canada est tombé à 1-2 en perdant un match crucial contre le Japon, 86-82, dimanche lors du tournoi de qualification olympique de la FIBA. Le Canada aurait pu progresser avec une victoire, après avoir perdu contre l’Espagne, quatrième au classement mondial, vendredi et avoir ouvert la compétition avec une victoire contre la Hongrie, hôte, jeudi.

Cependant, avec trois équipes qualifiées pour les Jeux olympiques dans le tournoi à quatre équipes, le Canada a réussi à se qualifier grâce à la victoire spectaculaire de 73-72 de l’Espagne contre la Hongrie, 19e, plus tard dimanche. L’Espagne s’était déjà qualifiée grâce à la victoire du Japon.

«C’est une véritable montagne russe lorsque votre destin est entre les mains de quelqu’un d’autre», a déclaré l’attaquante canadienne Natalie Achonwa, qui a récolté 12 points et neuf rebonds lors de la défaite de dimanche.

“Mais c’était tellement excitant de pouvoir célébrer ce moment ensemble, sachant que nos rêves et nos objectifs survivront un autre jour et que nous pourrons représenter le Canada à Paris 2024.”

Ce sera la quatrième participation olympique consécutive du Canada et la première fois depuis 2000 que les équipes féminines et masculines se qualifient pour les Jeux.

Kayla Alexander a marqué 16 points et 14 rebonds pour le Canada, cinquième, tandis que Nirra Fields a contribué avec 17 points et sept rebonds.

Evelyn Mawuli et Mai Yamamoto, qui a été nommée MVP du tournoi, ont mené le Japon, neuvième au classement, avec 21 points chacune. Le Japon est le médaillé d’argent olympique en titre.

« Tout d’abord, félicitations au Japon », a déclaré l’entraîneur-chef du Canada, Víctor Lapena. « C’est une grande équipe. Ils ont encore joué à merveille aujourd’hui, trouvant des solutions.

“Nous savions que nous avions besoin de 80 points pour gagner ce genre de match contre le Japon car ils marquent très facilement, depuis des positions différentes. Félicitations spéciales à Evelyn Mawuli aujourd’hui, je pense qu’elle a fait la différence, la grande différence aujourd’hui dans ce match.”

Le tournoi était l’une des quatre compétitions de qualification disputées pour les 10 dernières places olympiques. Les États-Unis et la France avaient déjà réussi avant ces tournois.

Le Canada a affronté le Japon de près pendant une grande partie du match. Le match a comporté 12 changements d’avance, le Canada prenant jusqu’à deux points d’avance et le Japon neuf.

Le match était à égalité 20-20 après le premier quart-temps, le Japon prenant une avance de 50-46 à la mi-temps. Le Japon détenait une avance de 70-67 en troisième période.

Mené 75-69 avec 8:17 à jouer en quatrième période, le Canada a enchaîné 10-4 pour égaliser le match avec 4:36 au compteur grâce à un lay-up de Fields.

Le Japon a cependant enchaîné avec une série de 6-1 couronnée par un lay-up de Yamamoto à 41 secondes de la fin.

« Le Japon est une très bonne équipe », a déclaré Carleton. « Nous avons eu un groupe difficile. Nous avons perdu deux matchs difficiles contre deux très bonnes équipes. Nous nous sommes battus dur, nous avons marqué beaucoup de points, mais le Japon est vraiment bon.

“Ils sont difficiles à garder, ils sont rapides, ils tirent très bien à trois.”

Ce rapport de La Presse Canadienne a été publié pour la première fois le 11 février 2024.

La Presse Canadienne