Les Canadiennes battent les États-Unis 32-11 pour se qualifier pour la demi-finale de la Coupe du monde de rugby – Kelowna Capital News

Le Canada a pris le contrôle en deuxième demie avec 20 points pour vaincre les États-Unis 32-11 et gagner une place en demi-finale de la Coupe du monde de rugby dimanche.

Les Canadiens, classés au troisième rang, affronteront l’Angleterre, première favorite du tournoi, vendredi prochain à l’Eden Park d’Auckland. La Nouvelle-Zélande, n° 2, quintuple championne, rencontre la France, n° 4, dans l’autre demi-finale samedi.

McKinley Hunt, Karen Paquin, Paige Farries et Alex Tessier ont marqué des essais pour le Canada, qui menait 12-8 à la pause au Waitakere Stadium. La capitaine Sophie de Goede a apporté 12 points avec trois conversions et deux pénalités.

Joanna Kitlinski a marqué le seul essai des Américaines, septièmes. Alev Kelter a lancé deux pénalités.

Il s’agissait de la septième victoire consécutive du Canada sur son rival nord-américain depuis 2019 – et la deuxième en une semaine.

« La première mi-temps a été équilibrée, mais après cela, nous avons montré que nous étions meilleurs que les États-Unis », a déclaré l’entraîneur canadien Kevin Rouet.

Les Canadiens (4-0-0) ont défait les Américains 29-14 le week-end dernier pour remporter le groupe B et accéder aux huitièmes de finale en tant que deuxième tête de série. Les États-Unis (1-3-0) se sont classés parmi les deux meilleurs troisièmes du tournoi à 12 équipes.

Lors des quarts de finale précédents, l’Angleterre a battu l’Australie n°6 41-5, la Nouvelle-Zélande a battu le Pays de Galles n°9 55-3 et la France a éliminé l’Italie n°5 39-3.

Pour l’équipe anglaise entièrement professionnelle, il s’agissait d’une 29e victoire consécutive. La séquence gagnante des Red Roses remonte à une défaite de 28-13 contre la Nouvelle-Zélande en juillet 2019 et comprend une décision de 51-12 contre le Canada en novembre dernier.

L’Angleterre n’a jamais terminé parmi les trois premiers du tournoi.

Les Red Roses ont gagné en 1994 et 2014 et ont terminé cinq fois deuxièmes (perdant contre les États-Unis en 1991 et la Nouvelle-Zélande en 2002, 2006, 2010 et 2017). Ils étaient troisièmes en 1998.

Le meilleur résultat du Canada au tournoi a été deuxième en 2014 lorsqu’il a perdu 21-9 contre l’Angleterre en finale. Les Canadiennes se sont classées quatrièmes en 1998, 2002 et 2006 et cinquièmes la dernière fois en 2017.

La pluie qui figurait dans le précédent match Angleterre-Australie s’était arrêtée avant le coup d’envoi, laissant un terrain humide. Le Canada et les États-Unis ont cherché à botter le ballon tôt, cherchant à repousser l’opposition.

Les Américaines ont insisté au début et ont pris les devants à la neuvième minute lorsque Kitlinski s’est écrasé après un alignement à la suite d’une pénalité à Maddy Grant pour un tacle haut près de la ligne d’essai canadienne.

Le Canada a répondu à la 16e minute, utilisant son maul sur un alignement à la suite d’une pénalité américaine pour hors-jeu. Hunt s’est finalement frayé un chemin vers l’essai avec la conversion de de Goede donnant au Canada une avance de 7-5.

Les Canadiennes ont continué à venir avec Paquin, couronnant une longue attaque, obtenant d’abord un coup de pied d’Elissa Alarie pour un essai à la 20e minute et une avance de 12-5.

L’arbitre Joy Nicholls, à la 28e minute, a averti les Canadiens pour un nombre excessif de pénalités. Une seconde plus tard, les Canadiens ont esquivé une balle lorsqu’un essai de Hope Rogers sur un alignement américain a été annulé pour un ricochet après un examen vidéo.

Une pénalité de Kelter à la 38e minute a réduit l’avance canadienne à 12-8 alors que la pluie recommençait à tomber.

Les Canadiens ont récupéré leur propre coup d’envoi pour commencer la deuxième mi-temps et en ont profité peu de temps après alors que Farries a traversé la défense américaine et a touché le sol sous les poteaux pour un essai transformé qui a porté l’avance du Canada à 19-8 à la 41e minute.

Une pénalité de Kelter à distance réduit l’avantage à 19-11.

Kelter a été envoyé au sin bin à la 47e minute pour un tacle haut près de la ligne de but américaine, réduisant les Américains à 14 joueurs pour les 10 minutes suivantes. De Goede a été bon sur le penalty qui a suivi pour une avance de 22-11.

Tessier a marqué le quatrième essai canadien à la 57e minute alors que le Canada battait la défensive américaine à la suite d’une course déviée d’Alarie.

Des trous ont commencé à apparaître dans la défense américaine fatiguée et De Goede a porté le score à 32-11 avec un penalty à la 65e minute.

Le Canada a perdu la centre Sara Kaljuvee au début du match après avoir échoué à une évaluation de blessure à la tête.

Lock Tyson Beukeboom a quitté le banc en deuxième demie, prenant la troisième place sur la liste des apparitions féminines canadiennes avec sa 54e sélection.

—-

La Presse canadienne

Aimez-nous sur Facebook et suivez-nous sur Twitter.

rugbySports