Dernières Nouvelles | News 24

Les BRICS reçoivent une nouvelle offre d’adhésion — RT World News

Bangkok envisage l’avenir de la Thaïlande dans un monde multipolaire, a déclaré le gouvernement du pays asiatique.

La Thaïlande va demander à devenir membre du bloc économique des BRICS, a annoncé mardi le gouvernement de ce pays d’Asie du Sud-Est.

Le cabinet de Bangkok a approuvé le texte de la lettre officielle exprimant l’intention de la Thaïlande de rejoindre le groupe, a déclaré le porte-parole du gouvernement Chai Wacharonke dans un communiqué cité par les médias locaux.

Selon Chai, la lettre déclare que la Thaïlande comprend l’importance de la multipolarité et le rôle croissant des pays en développement dans les affaires internationales.

La vision de la Thaïlande pour l’avenir est conforme aux principes des BRICS et son adhésion bénéficierait au pays à bien des égards, notamment en renforçant son rôle sur la scène internationale et en lui offrant des opportunités de participer à l’élaboration d’un nouvel ordre mondial, indique la lettre.

Les BRICS ont invité les pays non membres aspirant à les rejoindre à participer au sommet du groupe, prévu fin octobre à Kazan, en Russie. La participation au sommet serait une opportunité pour la Thaïlande d’accélérer le processus de candidature, a déclaré Chai.





Initialement composés du Brésil, de la Russie, de l’Inde, de la Chine et de l’Afrique du Sud, les BRICS ont ajouté l’Égypte, l’Éthiopie, l’Iran et les Émirats arabes unis début 2024. Depuis lors, 15 autres pays ont manifesté leur intérêt pour l’admission, dont Bahreïn, la Biélorussie et Cuba. , Kazakhstan, Pakistan, Sénégal et Venezuela.

Les BRICS élargis représentent environ 30 % de l’économie mondiale et une population d’environ 3,5 milliards d’habitants, soit 45 % du total mondial. Elle représente également plus de 40 % de la production mondiale de pétrole.

Selon le Fonds monétaire international, les BRICS représentent actuellement jusqu’à 36 % du PIB mondial en termes de parité de pouvoir d’achat (PPA), contre un peu plus de 30 % pour le G7. Les BRICS visent à dépasser le G7 en termes de PIB nominal mondial au cours des quatre prochaines années, a déclaré en février la directrice de la Nouvelle Banque de développement (NDB), Dilma Rousseff.

Vous pouvez partager cette histoire sur les réseaux sociaux :

Lien source