Actualité santé | News 24

Les bonnets réfrigérants des hôpitaux visent à aider les patients atteints de cancer à conserver leurs cheveux après la chimiothérapie

CINCINNATI – Un patient de l’hôpital Christ redonne en élargissant l’accès à la thérapie cool cap pour les patients atteints de cancer.

Francie Pepper, 83 ans, a reçu un diagnostic de cancer il y a 3 ans. Pepper a utilisé une nouvelle technologie de capuchon réfrigérant pendant son traitement de chimiothérapie.

« C’est très important pour toute personne en cours de chimiothérapie qui souhaite sauver ses cheveux », a déclaré Pepper.

Rebecca Co, infirmière autorisée au Christ Hospital, a expliqué comment cela fonctionne.

« Cela gèle les follicules pileux tandis que la chimiothérapie va empêcher la chimiothérapie d’endommager ces follicules pileux », a déclaré Co.

Pepper a gardé ses cheveux – et sa confiance.

« Je pense que c’est particulièrement important pour les femmes, parce que les femmes chauves annoncent au monde qu’elles sont malades et on leur demande ensuite si elles peuvent ou non faire leur travail », a déclaré Pepper.

Pepper a déclaré qu’à certains égards, les machines Amma ne ressemblent pas aux autres bouchons de refroidissement.

« Ce qui était différent, c’est que vous n’aviez pas besoin d’une infirmière. Vous pouviez tout faire vous-même. Vous n’aviez pas besoin d’aide. La machine elle-même était simple à utiliser », a déclaré Pepper.

C’est aussi portable. Les patients peuvent se promener avec.

Pepper aimait tellement les casquettes de refroidissement qu’elle voulait que les autres en fassent l’expérience également. Elle a fait don de plus de 100 000 dollars pour pouvoir acheter davantage de machines.

Le Christ Hospital a déclaré qu’il était le seul hôpital de la région à utiliser la nouvelle technologie.

Co a déclaré que ces plafonds peuvent également faire une énorme différence pour les patients sur le plan mental.

« Toujours sortir et passer du temps avec leurs proches, faire tout ce qu’ils ont à faire dans la vie et avoir l’air aussi normal que possible, se sentir aussi normal que possible, avoir toujours leur identité », a déclaré Co.

Grâce au don de Pepper, le Christ Hospital a pu acheter trois machines Amma supplémentaires.

Pepper a depuis terminé son traitement de chimiothérapie, elle n’utilise donc plus de casquettes cool, mais elle a dit qu’elle était ravie que d’autres puissent désormais en faire l’expérience aussi.

Regarder en direct:

Bonjour Tri-State à 6h du matin




Source link