Skip to content

Les champions de la Coupe Stanley, St. Louis Blues, se sont rendus à la Maison Blanche mardi pour assister à une cérémonie avec le président Donald Trump au Rose Garden.

Les Blues profitent des célébrations de la Maison Blanche avec Trump

15 octobre 2019; Washington, DC, États-Unis; Le président Donald J. Trump accueille les champions de la coupe Stanley 2019, les St. Louis Blues à la Maison Blanche le mardi 15 octobre 2019. Crédit obligatoire: Jack Gruber – USA TODAY Sports

«C’était une fête très légère et amusante», a déclaré le président des Blues, Tom Stillman, qui a remis au président un maillot «Trump» No. 45 Blues. «Vous ne vous attendez pas à beaucoup de rires et de réconfort – de plaisanteries. C'était très drôle."

En mars, plus de neuf mois après que les Capitals de Washington eurent remporté le titre 2018, tous les joueurs de l’équipe n’ont pas assisté à une cérémonie similaire, y compris le gardien partant Braden Holtby et l’ailier droit Brett Connolly, qui avaient auparavant annoncé qu’ils ne participeraient pas.

Ce n’était pas le cas mardi. Le seul joueur manquant était le nouveau défenseur Justin Faulk, qui avait rejoint les Blues dans un échange avec les Hurricanes de la Caroline avant la saison régulière. Il n’a participé à aucun événement lié à la Coupe.

"Je pense que cette équipe agit comme une équipe dans tout ce qu'elle fait", a déclaré Stillman via le St. Louis Post-Dispatch. «Ils sont unis et je pense que dans l'ensemble, j'aime séparer la politique et le sport.

«C’est une question d’honneur traditionnel de la part de la présidence et c’est quelque chose que vous faites. Et je suis très fier de la venue de notre groupe, et du bon temps qu’il a passé avec lui. »

Le président a certes pris le temps de commenter l’évolution de la situation en Turquie et en Syrie, mais il a évoqué l’accomplissement des Blues, qui ont battu les Bruins de Boston en sept matches pour remporter le titre.

Trump a distingué le centre Jaden Schwartz pour sa performance de 12 buts (bien que l'appelant Jason plusieurs fois), et le gardien Jordan Binnington, qui a effectué 32 arrêts sur 33 tirs lors de la finale du match 7, une victoire 4-1.

Interrogé par Trump sur la manière dont ce tir l’a passé, Binnington a simplement répondu: «C’est mon pire."

Trump souhaitait également savoir si la pression régnait à Saint-Louis après que les Blues aient finalement remporté leur première victoire en quatre finales de la Coupe Stanley.

"Je ne suis pas au courant", a déclaré l’entraîneur-chef Craig Berube.

Aucun repas n’a été servi au contingent Blues pendant leur séjour, mais on leur a fait visiter la Maison Blanche, ce qui lui a permis de passer plus de temps avec Trump au bureau ovale.

– Média niveau champ

Nos standards:Les principes de Thomson Reuters Trust.

Source

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *