Les bénéfices d'Ericsson surpassent les prévisions pour le cinquième trimestre grâce aux économies réalisées et à la vente de la 5G

0 30

PHOTO DE FICHIER: le logo Ericsson sera visible le 14 juin 2018 au siège d'Ericsson à Stockholm, en Suède. REUTERS / Olof Swahnberg

STOCKHOLM (Reuters) – L'équipementier télécom Ericsson a surperformé ses prévisions de bénéfices pour le premier trimestre, principalement en raison de la forte croissance en Amérique du Nord, qui a relevé ses perspectives pour le marché mondial des réseaux pour l'ensemble de l'année.

La société suédoise a montré une amélioration constante de sa rentabilité, car ses coûts ont baissé et la demande d'appareils 5G a augmenté, ce qui a permis de compenser la baisse des dépenses des opérateurs de télécommunications au milieu de la décennie.

Le fabricant d’appareils mobiles s’attend à une croissance de 3% du marché des réseaux d’accès radio (RAN) cette année, contre 2% précédemment.

Hors frais de restructuration et effets non récurrents, la marge opérationnelle s’élève à 7,2%.

La société, qui cite le chinois Huawei et le finlandais Nokia comme ses principaux concurrents, s'est engagée à atteindre une marge d'exploitation de plus de 10% d'ici 2020, sans aucun coût de restructuration.

Ericsson a également averti que les enquêtes en cours de la Securities and Exchange Commission (SEC) américaine et du Département américain de la justice (DOJ) pourraient donner lieu à "des mesures financières et autres importantes".

Le bénéfice d'exploitation a atteint 4,9 milliards de couronnes (312 millions d'euros) sur une base trimestrielle, bien au-dessus de la prévision moyenne de 2,8 milliards de bénéfices dans une enquête Reuters. Les ventes ont atteint 48,9 milliards de couronnes, contre 43,4 milliards il y a un an, pour atteindre 48,2 milliards.

La société s'est rétablie du fait de la demande croissante pour les appareils 5G et certains analystes estiment qu'elle pourrait tirer profit de la tourmente actuelle qui entoure le leader du marché, Huawei.

Reportage de Helena Soderpalm et Johannes Hellstrom; Arrangement de Niklas Pollard et Michael Kahn

Nos standards:Les principes de Thomson Reuters Trust.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More