Skip to content

Un «  Beatle  » de l’Etat islamique a pour la première fois admis avoir abusé de l’otage américain James Foley dans une prison de l’Etat islamique aux côtés de Kayla Mueller.

Alexanda Kotey et El Shafee Elsheikh, qui sont tous deux détenus par l’armée américaine en Irak, ont donné de nouveaux détails sur la captivité des otages occidentaux en Syrie, dans des enregistrements d’interview obtenus par NBC News.

Le journaliste américain James Foley a été enlevé par l’Etat islamique alors qu’il travaillait comme correspondant de guerre indépendant pendant la guerre civile en Syrie.

Les Beatles de Daech admettent avoir torturé l’otage américain James Foley

Les Beatles de Daech admettent avoir torturé l’otage américain James Foley

Alexanda Kotey (à gauche) et El Shafee Elsheikh (à droite), qui sont tous deux détenus par l’armée américaine en Irak, avaient auparavant nié avoir jamais rencontré Mueller, mais se sont déclarés francs dans de nouvelles interviews enregistrées.

Les Beatles de Daech admettent avoir torturé l’otage américain James Foley

Le journaliste américain James Foley (photo) a été enlevé par l’Etat islamique alors qu’il travaillait comme correspondant de guerre indépendant pendant la guerre civile en Syrie

Les Beatles de Daech admettent avoir torturé l’otage américain James Foley

Kayla Mueller a été prise en otage en Syrie, où elle a été agressée sexuellement et torturée avant sa mort en 2015

Elsheikh a déclaré que Foley se soumettait parfois à des coups pour s’assurer que les otages reçoivent suffisamment de nourriture.

«Si le garde demandait: » La nourriture est-elle suffisante?  » certains des autres prisonniers étaient très timides. C’était toujours lui qui disait: «Ce n’est pas assez», a dit Elsheikh.

Il a également déclaré: «  Je n’ai pas étouffé Jim.

«Si j’étouffais Jim, je dirais que je l’ai étouffé. Je veux dire, je – je l’ai déjà frappé. J’ai déjà frappé la plupart des prisonniers.

Foley a été détenu par l’Etat islamique pendant deux ans avant d’être exécuté sur vidéo en août 2014.

Kotey et Elsheikh ont tous deux admis leur implication dans la prise en otage de la travailleuse humanitaire américaine Kayla Mueller, où elle a été agressée sexuellement et torturée avant sa mort en 2015.

«Elle était dans une grande pièce, il faisait sombre et elle était seule, et… elle avait très peur», a déclaré Elsheikh, un membre de l’équipe d’exécution cruelle surnommée les «Beatles» en raison de leurs accents britanniques.

«J’ai moi-même pris un e-mail d’elle», a-t-il admis, ce qui signifie qu’il a obtenu une adresse e-mail qu’ISIS pourrait utiliser pour demander une rançon à la famille. Kotey a déclaré: «  Elle était seule dans une pièce dans laquelle personne n’entrerait.  »

Les Beatles de Daech admettent avoir torturé l’otage américain James Foley

Détruit: le bâtiment où Kayla Mueller aurait été tué lors d’une frappe aérienne

Les Beatles de Daech admettent avoir torturé l’otage américain James Foley

L’Etat islamique aurait demandé 5 millions d’euros à la famille de Mueller, leur disant qu’ils enverraient «  une photo du cadavre de Kayla  » si leurs demandes n’étaient pas satisfaites.

Des images supplémentaires des interviews devraient être diffusées jeudi soir sur NBC Nightly News avec Lester Holt.

L’Etat islamique aurait demandé 5 millions d’euros à la famille de Mueller, leur disant qu’ils enverraient «  une photo du cadavre de Kayla  » si leurs demandes n’étaient pas satisfaites.

Mueller, une travailleuse humanitaire internationale, a été enlevée en Syrie en 2013. Pendant sa captivité, elle a été violée par l’ancien chef de l’Etat islamique, Abu Bakr al Baghdadi, ont déclaré des responsables américains.

Baghdadi s’est suicidé avec un gilet suicide alors que les commandos américains se rapprochaient de lui dans un raid audacieux.

Kotey et Elsheikh sont deux des quatre soi-disant «  Beatles  » d’ISIS, une escouade d’exécution sadique de prise d’otages chargée de décapiter de nombreux captifs occidentaux, dont les Américains James Foley, Steven Sotloff et Peter Kassig.

Les deux autres «  Beatles  » sont Mohammed Emmwazi, alias «  Jihadi John  », tué par une frappe de drone de la CIA en 2015, et Aine Lesley Davis, qui a été condamnée à sept ans et demi de prison en Turquie en 2017.

Les Beatles de Daech admettent avoir torturé l’otage américain James Foley

Les Beatles de Daech admettent avoir torturé l’otage américain James Foley

Mohammed Emmwazi, alias «  Jihadi John  », (à gauche et à droite) a été tué par une frappe de drone de la CIA en 2015

Les Beatles de Daech admettent avoir torturé l’otage américain James Foley

Bien que Kotey (à gauche) et Elsheikh (à droite) soient citoyens britanniques, le Royaume-Uni a rejeté les appels à les traduire en justice là-bas et a refusé de partager des preuves cruciales avec l’Amérique.

Bien que Kotey et Elsheikh soient citoyens britanniques, le Royaume-Uni a rejeté les appels à les traduire en justice là-bas. L’ancien secrétaire britannique à la Défense, Gavin Williamson, les a qualifiés de «  pires des pires  » et a déclaré qu’ils ne devraient «  plus jamais remettre les pieds dans ce pays  ».

Les États-Unis envisagent maintenant de traduire en justice Kotey et Elsheikh devant un tribunal américain, mais l’effort a été contrecarré par les alliés britanniques, qui refusent de fournir des preuves cruciales contre le duo parce qu’ils risqueraient la peine de mort.

Jeudi, les membres de la famille des victimes de Kotey et Elsheikh, y compris les parents de Mueller, Marsha et Carl, ont publié un éditorial dans le Washington Post appelant à ce que le duo soit traduit en justice en Amérique.

«  Nous implorons le président Trump, le procureur général William P. Barr et le ministère de la Justice de faire traduire les détenus aux États-Unis pour y être jugés  », ont écrit les familles.

« Il n’y a pas de nation sur Terre meilleure pour traduire les terroristes en justice que les États-Unis », ont-ils ajouté.

Les familles disent que le tribunal fédéral américain est le meilleur endroit pour exposer au monde les crimes ignobles commis par le duo.

Les Beatles de Daech admettent avoir torturé l’otage américain James Foley

Les parents de Mueller, Marsha et Carl (ensemble ci-dessus) demandent que Kotey et Elsheikh soient traduits en justice devant un tribunal fédéral américain

«  Ils ont fait tellement d’horreur à tant de gens  », a déclaré Marsha Mueller à NBC News. «Ils doivent être amenés ici. Ils doivent être poursuivis.  »

«L’autre chose qui est vraiment importante pour moi à ce sujet est que j’ai besoin d’informations sur Kayla. Nous savons si peu de choses sur ce qui lui est arrivé  », a-t-elle déclaré.

Elle a ajouté: «  Je pense que ces deux-là ont plus d’informations qu’ils n’en partagent avec nous. Et je crois que nous en saurions davantage s’ils étaient amenés ici.

L’Etat islamique a déclaré que Mueller était tuée près de Raqa en février 2015 lors d’un raid aérien mené par la coalition internationale dirigée par les États-Unis contre les djihadistes, bien que les circonstances exactes de sa mort ne soient pas claires.

Son corps n’a jamais été retrouvé, laissant une lueur d’espoir pour ses parents qu’elle pourrait être encore en vie.