À la suite d’un raid du FBI, la crise au Orlando Museum of Art s’est aggravée au milieu des bouleversements de son conseil d’administration et de la démission de son directeur par intérim.