Les autorités mexicaines retrouvent plus de 400 migrants dans des remorques

Maureen Meyer, vice-présidente des affaires latino-américaines au Bureau de Washington pour l’Amérique latine, une organisation de défense des droits humains, a déclaré que leur réaffirmation des droits des migrants et des demandeurs d’asile est positive, « mais les actions sur le terrain, en particulier au Mexique et au frontière américano-mexicaine, continuent de violer les droits des migrants, leur refusent l’accès à la protection et permettent que des crimes et des violations des droits humains se produisent en toute impunité.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *