Les athlètes de softball de la Colombie-Britannique aident l’équipe nationale du Canada à se qualifier pour la phase de groupes de la Coupe du monde

L’équipe nationale de softball féminin du Canada a réalisé une performance impressionnante lors du XVIIe tournoi de qualification pour la Coupe du monde de softball féminin de la WBSC.

Ce tournoi international a vu 14 équipes s’affronter pour participer à la XVIIe Coupe du monde de softball féminin WBSC en 2024.

Le samedi 12 novembre, le Canada a amorcé le tournoi avec une impressionnante victoire de 14-0 contre le Pérou. Cela a été suivi d’une autre victoire par blanchissage le lendemain lorsqu’ils ont affronté le Nicaragua et les ont battus 9-0.

La victoire de 11-1 de lundi contre la République dominicaine était la première fois que le Canada accordait un point contre eux.

Malheureusement, les choses ont pris un peu de tour pour le Canada après lundi, avec le match de mardi contre l’équipe également invaincue de Cuba, qui s’est soldé par une défaite de 7-2 pour les Canadiens.

Heureusement, ils ont rebondi le lendemain avec une victoire 10-0 contre le Mexique pour garder leurs espoirs de se qualifier pour la phase de groupes de la Coupe du monde.

Le Canada a gardé ses adversaires sans but face à l’équipe WBSC plus tard mercredi soir, résultant en une performance de 9-0 qui leur a permis de terminer le tournoi à la ronde en deuxième place.

Ils se sont ensuite qualifiés pour la ronde éliminatoire des quarts de finale contre l’équipe des États-Unis, tête de série numéro un, où ils se sont inclinés face aux Américains pour une défaite de 8-2.

Après avoir battu le Mexique 1-0 lors de la prochaine ronde des séries éliminatoires, le Canada s’est qualifié pour les qualifications pour le Championnat du monde l’été prochain.

Le Canada a ensuite terminé le tournoi en disputant trois matchs en une seule journée, battant Porto Rico 7-0 et Cuba 9-0 pour se qualifier pour la ronde finale, où ils ont de nouveau affronté les États-Unis.

Malheureusement, le Canada n’a pas trouvé le moyen de battre les États-Unis et a terminé le tournoi à la deuxième place après avoir perdu 12-1 contre les Américains.

« Chaque fois que vous portez le nom Canada sur votre poitrine, c’est un honneur. Savoir que nous représentons tout un pays plein de gens à la maison est l’un des plus grands aspects des sports internationaux », a déclaré Kaleigh Rafter, entraîneure-chef de l’équipe nationale féminine de softball du Canada.

“Ce n’est pas facile de se lever tous les jours et de faire ce que ces femmes font pour se préparer à un événement comme celui-ci. Mais la connexion avec les fans à la maison a toujours été une motivation pour nous tous. J’espère que tout le monde à la maison pourra voir la joie et la passion avec lesquelles nous jouons et à quel point nous sommes fiers de porter la feuille d’érable.

L’une des principales vedettes de l’équipe nationale féminine de softball du Canada était Sara Groenewegen de Surrey, en Colombie-Britannique, qui s’est abstenue d’accorder ne serait-ce qu’un seul point avec son lanceur.

Kelsey Harshman, de Delta, en Colombie-Britannique, était une force imparable au marbre, enregistrant des coups sûrs à chacune de ses sept premières apparitions au marbre, y compris un coup de circuit.

Alysen Febrey de Peachtree City, GA et Erika Polidori de Brantford, ON ont également fait leur marque dans le tournoi, marquant respectivement quatre circuits et trois circuits.

De nombreux points de l’équipe ont été aidés ou marqués par Larissa Franklin de Maple Ridge, en Colombie-Britannique, qui a réussi 12 points en 11 matchs et a même réussi un coup de circuit lors du dernier match du tournoi à la ronde contre l’équipe WBSC.

Les enregistrements des matchs peuvent être visionnés à https://www.facebook.com/SoftballCanadaNSO.

Les cinq meilleures équipes du tournoi accèdent maintenant à la phase de groupes de la Coupe du monde de softball féminin WBSC, qui se déroulera en Irlande, en Italie et en Espagne en 2023, la phase finale de la coupe du monde se déroulant en 2024.

Cette prochaine coupe du monde est le premier événement WBSC à être joué dans un format en deux étapes.

Le Canada, les États-Unis, Cuba, Porto Rico et le Venezuela se rendront en Europe pour affronter 13 autres équipes des qualifications internationales. Les 18 équipes seront réparties en trois groupes de six pour décider qui accédera à la phase finale du tournoi.

Les deux meilleures équipes de chacun des trois groupes, ainsi que deux wild cards, entreront dans la phase finale, qui se déroulera en Italie en 2024.


Vous avez un conseil d’histoire ? Courriel : brandon.tucker@mapleridgenews.com

Aimez-nous sur Facebook et suivez-nous sur Twitter.

Sports proSoftballSports