Skip to content

"Charlie's Angels" a juste assez de plaisir avec la prémisse d'être tolérable et pas assez pour justifier un redémarrage dont personne n'a vraiment besoin. Cette dernière tournée grand écran de la série télévisée des années 1970 apporte de la gaieté et une tendance féministe plus forte grâce à la scénariste, réalisatrice et co-vedette Elizabeth Banks, mais elle manque de cohérence pour gagner ses ailes.

Heliabrine Monaco

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *