Les Allemands et les Autrichiens font la queue pour les vaccins alors que les cas augmentent

INNSBRUCK, AUTRICHE – 08 NOVEMBRE : Un homme reçoit son deuxième vaccin dans un centre de vaccination le 08 novembre 2021 à Innsbruck, en Autriche. (Photo de Jan Hetfleisch/Getty Images)

  • L’Autriche a ordonné le confinement des quelque deux millions de personnes qui ne sont pas complètement vaccinées.
  • L’Autriche a l’un des taux d’infection les plus élevés du continent, avec une incidence sur sept jours de 925 pour 100 000 personnes.
  • En Allemagne, 436 000 personnes ont reçu une injection mardi, dont 300 000 boosters.

Les Allemands et les Autrichiens se précipitent pour se faire vacciner contre le coronavirus alors que les infections montent en flèche et que les gouvernements imposent des restrictions aux non vaccinés, ont montré mercredi des chiffres.

L’Allemagne et l’Autriche ont les taux de vaccination les plus bas d’Europe occidentale et sont désormais l’épicentre d’une nouvelle vague de pandémie alors que l’hiver s’empare du continent.

Le ministère allemand de la Santé a déclaré que 436 000 personnes avaient reçu une injection mardi, dont 300 000 rappels, le nombre le plus élevé depuis environ trois mois. Des files d’attente se sont formées dans les centres de vaccination à travers le pays.

« C’est un signe que de nombreux citoyens ont reconnu le besoin », a déclaré le porte-parole du gouvernement, Steffen Seibert. Mais il a ajouté que le taux de vaccination n’était toujours pas assez élevé.

Environ 65% de la population autrichienne est entièrement vaccinée contre le virus et environ 68% de celle de l’Allemagne, bien derrière des pays comme l’Italie et l’Espagne qui ont été beaucoup plus durement touchés lors des premières vagues de la pandémie.

Sabine Dittmar, experte en santé pour les sociaux-démocrates allemands, a déclaré qu’elle espérait que 1,4 million de personnes pourraient être vaccinées par jour si les vaccins étaient administrés dans les entreprises, par les médecins de famille et par les équipes mobiles de vaccination, ainsi que dans les centres de vaccination.

En Autriche, le nombre de vaccins administrés quotidiennement est passé à environ 73 000 la semaine dernière, contre environ 20 000 en octobre, selon les données officielles, bien que la grande majorité d’entre eux soient des rappels plutôt que des premiers vaccins.

LIRE AUSSI | Verrouillage anti-vaxxer en Autriche : voici les dernières nouvelles sur la propagation du coronavirus

L’Autriche a ordonné le confinement des quelque deux millions de personnes qui ne sont pas complètement vaccinées. Il a l’un des taux d’infection les plus élevés du continent, avec une incidence sur sept jours de 925 pour 100 000 personnes, contre 320 en Allemagne. Son nombre total de décès dus à la pandémie s’élève à 11 848.

La Suisse voisine, qui n’a pas imposé de restrictions aux non vaccinés, a eu moins de succès avec une nouvelle campagne de vaccination – elle n’a persuadé que 35 000 personnes de se faire vacciner pour la première fois la semaine dernière.

Certaines parties de l’Allemagne – dont la capitale Berlin – exigent une preuve de vaccination ou de rétablissement récent de Covid-19 pour toutes les activités de loisirs en salle, une restriction qui pourrait être étendue à l’échelle nationale lors d’une réunion de responsables jeudi.

L’Allemagne prévoit également d’obliger les personnes utilisant les transports publics ou se rendant sur les lieux de travail à fournir un test Covid-19 négatif, ou une preuve de rétablissement ou de vaccination.

La situation du coronavirus en Allemagne est dramatique, a déclaré mercredi la chancelière Angela Merkel.

L’Allemagne a signalé mercredi 52 826 nouvelles infections – un bond d’un tiers par rapport à il y a une semaine et un autre record quotidien, tandis que 294 personnes sont décédées, portant le nombre total de morts à 98 274.

« Il n’est pas trop tard pour opter pour un premier vaccin », a déclaré Merkel lors d’un congrès des maires allemands. « Tous ceux qui se font vacciner se protègent et protègent les autres. Et si suffisamment de personnes se font vacciner, c’est le moyen de sortir de la pandémie.


Nous voulons entendre votre point de vue sur l’actualité. Abonnez-vous à News24 faire partie de la conversation dans la section commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *