Skip to content

Les officiers royaux de protection du prince Andrew et d'Edward et de la princesse Anne remplacent leurs armes à feu par des pistolets Taser dans des “ mesures drastiques '' pour réduire la protection armée des hauts fonctionnaires

  • Des officiers armés protégeant trois membres de la famille royale ont remplacé leurs armes à feu par des pistolets Taser
  • Vient des mois après que la police se soit inquiétée de la pénurie d'officiers armés
  • Les officiers protégeant la reine, le prince Philip, le prince Charles et le prince William porteront toujours des pistolets Glock

Des officiers armés protégeant la princesse Anne et les princes Andrew et Edward ont remplacé leurs armes à feu par des pistolets Taser, a-t-on affirmé.

Les officiers royaux de protection des trois membres de la famille royale auraient échangé leurs armes au cours des trois dernières semaines avec le pistolet Taser dans le cadre de plans visant à réduire le nombre d'officiers armés pour certaines personnes dans le pays.

Cette décision intervient quelques mois seulement après que les chefs de police ont exprimé leurs préoccupations concernant la pénurie d'officiers armés spécialisés dans un contexte de flambée de criminalité armée dans le pays.

Une source a déclaré au Sun: "Cela a provoqué beaucoup d'angoisse parmi les agents des armes à feu qui, jusqu'à présent, ont été formés pour prendre une balle en cas de besoin."

Les agents de la protection royale du prince Andrew et d'Edward et de la princesse Anne remplacent leurs armes à feu

Des officiers de la protection royale protégeant la princesse Anne et les princes Andrew et Edward (photo) ont remplacé leurs armes à feu par des pistolets Taser, a-t-on affirmé.

Les agents de la protection royale du prince Andrew et d'Edward et de la princesse Anne remplacent leurs armes à feu

Cette décision intervient des mois après que les chefs de police ont exprimé leurs préoccupations concernant la pénurie d'officiers armés spécialisés. (Image de stock)

Selon le journal, les officiers protégeant la reine, le prince Philip, le prince Charles et le prince William continueront de porter leurs pistolets Glock.

Cela vient quelques mois seulement après que le Sunday Times a révélé que le prince Harry et Meghan Markle pouvaient également voir leurs officiers porter des pistolets à la place des pistolets Glock qu'ils transportent habituellement dans le but de réduire les coûts.

Ces affirmations ont suscité l'indignation de certains qui craignaient le manque de protection qu'offriraient les pistolets paralysants non mortels.

S'adressant au Sun, l'ancien commandant de l'escouade volante du Met, John O'Connor, a suggéré que l'idée de remplacer les pistolets par des pistolets Taser était «absurde».

Il a déclaré au journal: “ Il y a encore des gens comme Ball là-bas, des loups solitaires dangereux que personne ne connaît

«Remplacer les armes à feu par des pistolets Taser est absurde.»

Les agents de la protection royale du prince Andrew et d'Edward et de la princesse Anne remplacent leurs armes à feu

Des officiers armés protégeant la reine, le prince Philip, le prince Charles et le prince William continueront de porter leurs pistolets Glock, a-t-on affirmé.

Les agents de la protection royale du prince Andrew et d'Edward et de la princesse Anne remplacent leurs armes à feu

En 1974, la princesse royale a échappé à une tentative d'enlèvement contre sa vie alors qu'elle était conduite au palais de Buckingham

La police a déclaré à MailOnline qu'elle ne ferait aucun commentaire sur la question.

Le 20 mars 1974, la princesse Anne a échappé à une tentative d'enlèvement par un homme armé, qui a ensuite été identifié comme Ian Bell, alors qu'elle était conduite au palais de Buckingham.

La princesse royale, qui avait 23 ans à l'époque, a été sauvée après que son agent de protection personnelle ait quitté la voiture afin de la protéger et de désarmer Ball.

L'année dernière, la commissaire de la police métropolitaine, Dame Cressida Dick, a déclaré qu'elle avait l'intention d'augmenter le nombre de Tasers dans la capitale pour aider à lutter contre le nombre croissant de cas de violence armée.

Elle a déclaré à la radio LBC: “ Nous participons à l'examen du Conseil national des chefs de police de tous les aspects de la sécurité des agents et, en effet, mon propre conseil d'administration se réunira dans deux semaines, donc je prévois que nous annoncerons une nouvelle augmentation après cette.

"Environ 20% de mes collaborateurs ont déclaré dans un sondage qu'ils ne voulaient pas vraiment porter de Taser, merci beaucoup. C'est un kit très puissant, il est aussi potentiellement très dangereux.

"Vous devez être un très bon décideur, vous devez être vraiment en forme."

Publicité